ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page Judaica :
Rechercher dans le site :

Citation
Hommage à Michel Bernholc, chineur passionné, mort tragiquement le 5 juin 2002

Actuellement
Dernieres petites annonces
15/10: UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE
UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE SUR ferse.hubside.frA très bientot sur le site!!! ...
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Judaica

HISTOIRE DE LA SPOLIATION DES COLLECTIONS D'ART PAR LES NAZIS par Adrian Darmon

Cet article se compose de 24 pages.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24
Dès le 27 septembre 1938, la France organisa le départ du premier convoi de chefs d'œuvre du musée du Louvre pour le château de Chambord mais à la suite des Accords de Munich signés le 30 du même mois, ce transfert fut interrompu. Ces accords avaient été arrachés par Daladier, président du Conseil, qui fut étonné de retrouver des foules en liesse à son retour mais savait que la France serait tôt ou tard obligée d'entrer en guerre contre l'Allemagne. Néanmoins, le gouvernement n'intensifia pas ses efforts pour moderniser son armée alors que Paris vivait ses derniers mois de liberté.

Les nazis organisèrent la «Nuit de Cristal» les 9 et 10 novembre 1938 à travers toute l'Allemagne, brûlant des maisons, des synagogues et des commerces juifs alors que 30 000 juifs furent arrêtés et internés dans les camps de Dachau et de Buchenwald. Cette répression marqua les esprits à l'étranger mais aucun gouvernement n'adressa de mise en garde sérieuse à Berlin.

Le 15 mars 1939, l'Allemagne envahit la Tchécoslovaquie en prenant pour prétexte la situation précaire des Allemands vivant dans les Sudètes. Alors que la menace d'une guerre approchait à grands pas, les nazis organisèrent cinq jours plus tard un autodafé d'environ 5000 œuvres d'art «dégénéré».

Le 6 juin 1939, Hitler nomma le Docteur Hans Posse, directeur du musée de Dresde, comme l'unique responsable des acquisitions via des achats ou des saisies du futur musée de Linz qui, selon l'ambition du chancelier allemand, était destiné à accueillir la plus grande collection d'art germanique ainsi que des chefs d'œuvres d'art étranger.

Le 30 juin, la galerie Fischer organisa à Lucerne une vente de 126 œuvres d'art «dégénéré» au profit des musées allemands alors que le 24 juillet, Martin Bormann, secrétaire particulier de Hitler, informa le Reichkommissar Buerckel et d'autres officiels que les collections saisies dans les territoires qui venaient d'être conquis devaient être conservées intactes afin de permettre au chancelier ou à Posse de faire leur choix pour le musée de Linz. L'ambition des nazis était alors nettement affichée de se comporter en conquérants dans les pays envahis et de ramener des trésors artistiques comme trophées de guerre à Berlin.

Le 23 août, malgré la longue campagne menée par les nazis contre les bolcheviques, Les Allemands signèrent à Moscou un pacte de non-agression germano-soviétique. Deux jours plus tard, alors que la guerre menaçait plus que jamais, les musées de Paris fermèrent leurs portes. 37 convois emportèrent entre le 27 août et le 28 décembre une grande partie des collections nationales de Paris vers seize châteaux, dont celui de Chambord. Certaines collections de particuliers juifs, confiées aux musées nationaux, furent aussi envoyées à Chambord, à Brissac et à Sourches par la même occasion.

Page précédente
Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon