ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page Sculptures :
Rechercher dans le site :

Citation
Le Titien aboie, Le Caravage passe (Georges Pérec)

Actuellement
Dernieres petites annonces
15/10: UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE
UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE SUR ferse.hubside.frA très bientot sur le site!!! ...
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Sculptures

Les Bronzes : Histoire générale des origines à nos jours
Cet article se compose de 17 pages.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17
Déesse Victoire,
3ème siècle après J.-C.

Pour ce qui fut purement de la sculpture les artistes se limitèrent surtout au travail de la pierre pour créer des statues destinées souvent à orner des cathédrales.

Ainsi donc, il y eut une longue période d'occultation pour le bronze jusqu'à la découverte à la fin du XIIIe siècle et au début du XIVe siècle de statues de l'époque romaine dans des sites archéologiques en Italie.
Les premières fouilles effectuées à Rome et dans ses environs eurent notamment un retentissement considérable parmi les artistes italiens qui travaillaient essentiellement sous la férule de l'Eglise.

On assista alors à un retour de l'art du bronze, d'abord dans la décoration de portes d'églises, comme celle du Baptistère San Giovanni de Florence, une oeuvre extraordinaire par sa composition où Lorenzo Ghiberti (1370 ou 1378-1455) donna libre cours à une inspiration débordante d'ingéniosité à partir de 1403 pour compléter l'oeuvre entamée par Andrea Pisano en 1330.

Ce fut donc à l'occasion d'un concours organisé en 1401 qui marqua une date très importante dans l'histoire de l'art italien que Ghiberti et Brunelleschi furent choisis pour décorer les portes du baptistère.

Ghiberti fut plus à son aise concernant l'exécution de ses portes, avec la troisième qu'il commença après 1425 et pour laquelle il voulut faire une oeuvre originale qui fit dire plus tard à Michel Ange que celle-ci était digne d'être la porte du paradis. Les trois anges du sacrifice d'Isaac empreints d'une formidable grâce inspirèrent d'ailleurs Michel Ange pour son Adam de la chapelle Sixtine qui est sans doute un des plus beaux nus jamais créés dans l'histoire de l'art.

Cette collaboration pour la réalisation de ces portes du baptistère de San Giovanni, surtout celle de Brunelleschi, marqua le véritable départ de la Renaissance avant l'entrée en jeu de sculpteurs comme Donatello (Vers 1386-1466), le premier à dompter magistralement le bronze comme le firent bien avant lui les artistes grecs ou romains. Son “Le Festin d'Hérode”, bas-relief de bronze sculpté en 1427 pour les fonds baptismaux de Sienne exprima pour la première fois quelque chose de saisissant au niveau de l'expression et de l'émotion.

Inspiré par les artistes de l'antiquité, l'artiste florentin donna la pleine mesure de son talent avec la création de statuettes ou de tombeaux. Un voyage à Rome en 1433 fut déterminant dans sa carrière avec l'approfondissement de ses connaissances concernant les oeuvres antiques. Tout entier tourné vers un réalisme exacerbé, il sut produire des sculptures rompant avec la tradition instituée par l'Eglise en représentant notamment des enfants à la mode antique présentés dans des rondes joyeuses.

Grâce à l'appui de Cosme de Médicis, son ami et protecteur, Donatello créa d'autres chefs d'oeuvre dont le David du Bargello, nu debout et au repos d'une vitalité si intense exaltant la beauté du corps humain. On peut noter au passage que la Renaissance ne commença pas aux environs de l'an 1500 mais plutôt vers l'an 1400 avec Ghiberti et que les cent années qui suivirent cette date, furent d'une importance primordiale dans l'histoire de l'art.
Ce David si expressif, où on entrevoit à travers la représentation de ses traits, la prise de conscience du miracle qu'il vient d'accomplir, fut un chef-d'œuvre qui marqua de son empreinte tout l'art du bronze. Il y a un saisissant contraste entre l'enfant qui vient de terrasser un géant et ce bras vigoureux tenant un glaive.

Page précédente
Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon