ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page Sculptures :
Rechercher dans le site :

Citation
Le succès ne dure pas, l'échec n'est pas fatal. C'est le courage de continuer qui importe (Winston Churchill)

Actuellement
Dernieres petites annonces
15/10: UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE
UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE SUR ferse.hubside.frA très bientot sur le site!!! ...
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Sculptures

Les Bronzes : Histoire générale des origines à nos jours
Cet article se compose de 17 pages.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17
Taureau Apis, 26ème Dynastie,
Egypte 664-525 av J.-C.

L'art du bronze, à partir du IVe siècle de notre ère, subit donc un terrible contrecoup dû à des facteurs d'instabilité qui, avec l'émergence du Christianisme, entraîna des changements de mentalités dans toute l'Europe du sud. Il n'y eut qu'un endroit où certaines sculptures en bronze subsistèrent durant quelques siècles, mais à une échelle nettement réduite, c'est à dire à Byzance qui garda longtemps des pièces antiques comme les célèbres chevaux de St Marc transférés plus tard à Venise. On continua donc à produire des bustes en bronzes d'empereurs à Byzance pendant un certain temps. Ailleurs, l'art gréco-romain, transmis à d'autres peuplades comme les Gaulois, ne perdura pas et sombra donc en laissant place à la prédominance à l'Eglise dont le principal souci fut d'évangéliser le continent.

Dans la masque juvénile qui provient d'une statue-portrait romaine, le classicisme grec se fait encore sentir aux dépens de l'expression individuelle

A la fin d'un monde païen, riche en réalisations artistiques au niveau du bronze, se substitua une ère dominée par l'Eglise et les seigneurs qui furent garants de sa gloire et de ses dogmes. Pendant donc plus de dix siècles, l'Eglise régenta la vie artistique donnant la priorité à la construction d'églises et de cathédrales en laissant un espace restreint à la production de bronzes en dehors de la religion. Il y eut quand même des bronzes produits à l'époque de Charlemagne vers l'an 800 et quelques représentations de chevaliers ou d'animaux sous la forme d'aquamaniles à partir du XIe ou XIIe siècle mais l'essentiel de la production fut consacré à la représentation du Christ, de la Vierge Marie ou de Saints, souvent en bronze doré ou d'oeuvres décorées d'émaux comme à Limoges ou les ateliers mosellans, lieux célèbres de fabrication de châsses et de croix émaillées mais où l'utilisation du cuivre seul fut prédominante alors qu'à Dinant on travailla beaucoup le laiton.

Statuette représentant Hercule, vers 100-200
après J.-C.

Rome, bronze représentant Hermes,
vers 50 après J.-C.

Rome, bronze
représentant Aphrodite, vers 100-200
après J.-C.

Page précédente
Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon