ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page Sculptures :
Rechercher dans le site :

Citation
Celui qui s'arrête à Saint-Quentin risque de ne pas savoir compter jusqu'à cinquante-deux (proverbe surréaliste)

Actuellement
Dernieres petites annonces
15/10: UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE
UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE SUR ferse.hubside.frA très bientot sur le site!!! ...
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Sculptures

Les Bronzes : Histoire générale des origines à nos jours
Cet article se compose de 17 pages.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17
Algardi, Jupiter XVIIe siècle

Auparavant, Simon Guillain, mort en 1658, avait été tout comme Jean Varin parmi ceux qui ne subirent pas d'influence étrangère, à produire des oeuvres typiquement françaises. On peut encore citer Jacques Sarrazin qui affirma son propre style à travers le bas relief de la Justice et le bronze du tombeau de Condé à Chantilly.
Il parvint ainsi à réaliser un mélange de classicisme et de baroque qui s'imposa durant le règne de Louis XIV.

Il y eut aussi des artistes comme Gilles Guérin, Thibault Poissant et Louis Lerambert qui produisirent des bronzes de petite taille avant l'avènement de Coysevox et de Girardon.

Ce fut grâce à la construction du château de Versailles que les sculpteurs furent mis à contribution sur une grande échelle et qui permit à Coysevox et Girardon de s'exprimer pleinement. Versailles fut une mine de symboles traduits en bronze par ces sculpteurs et par d'autres. On peut aujourd'hui admirer des oeuvres comme «Le Nil», «La Dordogne», «Le Tibre» ou «Apollon» exécutés par Coysevox, Jacques Buirette et Girardon.

Toutefois, l'art du bronze demeura un art de cour et les sculptures produites par les artistes furent souvent offertes en cadeaux à des ambassadeurs étrangers.

N'oublions pas l'influence du cardinal Mazarin qui collectionna des quantités de bronzes italiens qu'il légua à Louis XIV qui lui-même devint collectionneur.
En 1684, le roi possédait 168 bronzes et à sa mort, on en compta 335, groupes, figures, têtes et bas-reliefs, dans sa collection.

L'art sous Louis XIV ne donna cependant pas une approche nouvelle, les sculpteurs se contentant de puiser leur inspiration dans l'antiquité gréco-romaine et leurs prédécesseurs de la Renaissance.

Louis XIV voulut que Versailles fût comme une galerie d'art à ciel ouvert où les grands modèles classiques se multiplièrent à l'envi. Mais les artistes ne cherchèrent pas à rendre leurs sujets sensuels mais plutôt à atteindre une froide perfection avec une place privilégiée réservée aux héros.

Coustou représenta César, Sébastien Slodtz montra Hannibal, Girardon glorifia Alexandre. L'art sous Louis XIV mit donc l'accent sur la représentation et la glorification du roi à travers ses succès militaires.

Page précédente
Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon