ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page Peintures :
Rechercher dans le site :

Citation
Celui qui s'arrête à Saint-Quentin risque de ne pas savoir compter jusqu'à cinquante-deux (proverbe surréaliste)

Actuellement
Dernieres petites annonces
15/10: UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE
UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE SUR ferse.hubside.frA très bientot sur le site!!! ...
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Peintures

Ces dossiers réalisés par nos spécialistes vous permettront de découvrir, aussi bien au travers d'entretiens avec des peintres renommés que par des rétrospectives sur un genre ou courant, les trésors de la peinture au fil du temps.
L'ART POMPIER ENTERRE PUIS RESSUSCITE par Adrian Darmon

Cet article se compose de 20 pages.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20
Les peintres Pompiers exaltèrent ainsi les faits d'armes de l'armée française, la sacrifice maternel et filial et ce, avec un réalisme poussé au plus haut point. Les peintres se limitaient au sujet mais en faisant cependant des choix extravagants. Ces sujets peuvent aujourd'hui prêter à rire mais au XIXe siècle ils représentaient l'état d'esprit d'une large frange de la société.

Bénéficiant du mécénat de l'Etat, les peintres académiques constituaient une caste à part. Ils étaient invités à toutes les manifestations officielles et vivaient dans une atmosphère de vénération avec l'aide de critiques serviles.

Forts de l'appui de fonctionnaires à la botte du pouvoir en place, ces peintres reçurent des quantités de commandes officielles durant quarante ans et ce, pour décorer de nombreux édifices sans parler des achats de l'Etat et des villes.

Vivant royalement et formant une communauté bien distincte, les peintres officiels s'étaient partagés les commandes de l'Etat. Parmi les plus en vue, Meissonier peignait les lansquenets et des scènes de la gloire du Premier Empire, Detaille les batailles, Cormon la préhistoire, Jean-Paul Laurens l'histoire de France, Chaplin et Bouguereau les nus faussement pudiques, Dagnan-Bouveret les banquets, Gervex les petites femmes et des scènes d'alcôves, Carolus Duran les dames de la haute société et Bonnat les présidents de la République.

Ces peintres vivaient aussi pour la plupart dans le périmètre du XVIIe Arrondissement nouvellement créé. Leurs ateliers étaient immenses et décorés souvent à l'orientale ou dans l'esprit médiéval et leurs collections d'objets ou de tableaux étaient impressionnantes.

De plus ils étaient accoutrés d'une manière souvent fantaisiste comme Gérome, Carolus Duran ou Albert Besnard qui se déguisaient en mousquetaires ou en nobles du XVIIe siècle alors que Bonnat, Bouguereau ou Gervex peignaient en redingote.

Toute leur vie artistique se modulait autour du Salon officiel et à partir de 1881 du Salon des Artistes Français, le lieu des réunions mondaines où s'établissaient les réputations à travers les récompenses décernées lesquelles servaient à établir les cotes des peintres.

Le Salon était un passage obligé vers le succès et de nombreux peintres indépendants comme Manet ou Cézanne tentèrent plus d'une fois d'y être admis dans l'espoir d'attirer une nouvelle clientèle.

Page précédente 6/25
Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon