ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page Peintures :
Rechercher dans le site :

Citation
Barbares, les Germains le devinrent en étant assoiffés de Rome...

Actuellement
Dernieres petites annonces
15/10: UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE
UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE SUR ferse.hubside.frA très bientot sur le site!!! ...
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Peintures

Ces dossiers réalisés par nos spécialistes vous permettront de découvrir, aussi bien au travers d'entretiens avec des peintres renommés que par des rétrospectives sur un genre ou courant, les trésors de la peinture au fil du temps.
L'ART POMPIER ENTERRE PUIS RESSUSCITE par Adrian Darmon

Cet article se compose de 20 pages.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20

Jean-Louis Meissonier,
"Maurice, comte de Saxe"

Cormon de son côté s'était créé une spécialité : la préhistoire. Cela lui valut un flot de commandes de l'Etat et à 25 ans il était déjà médaille d'or du Salon et à 35 officier de la Légion d'honneur.

Devenu célèbre avec "La Fuite de Caïn" en 1880, il fut un des Pompiers qui eurent le plus grand nombre d'élèves et il eut le privilège de former certains des peintres les plus novateurs comme Toulouse-Lautrec, van Gogh, les Nabis, Matisse ou Picabia.


Fernand Cormon,
"Le harem"

Au contraire de Meissonier, Cormon se montra conciliant avec les novateurs et l'harmonie régna dans son atelier jusqu'au jour où son élève Emile Bernard, alors âge de 17 ans, se permit de le critiquer violemment et d'inciter ses condisciples à peindre comme les Impressionnistes. Cormon ferma alors son académie puis rompit les ponts avec Matisse et d'autres peintres rebelles.

A la fin de sa vie, il ne cessa pas de s'en prendre à Pissarro, Picasso ou Picabia confondant les uns et les autres dans ses diatribes.

Page précédente 6/25
Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon