ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page Peintures :
Rechercher dans le site :

Citation
Lorsque la Bourse va mal, ça fait désordre (AD)

Actuellement
Dernieres petites annonces
15/10: UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE
UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE SUR ferse.hubside.frA très bientot sur le site!!! ...
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Peintures

Ces dossiers réalisés par nos spécialistes vous permettront de découvrir, aussi bien au travers d'entretiens avec des peintres renommés que par des rétrospectives sur un genre ou courant, les trésors de la peinture au fil du temps.
L'ART POMPIER ENTERRE PUIS RESSUSCITE par Adrian Darmon

Cet article se compose de 20 pages.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20
DES ROIS QUI FINIRENT PAR ETRE DETRONES

Meissonier fut assurément le «Roi des Pompiers», le gardien vigilant de l'académisme et ce, pendant près de 50 ans.

Concernant le territoire des Pompiers, y avait en premier lieu les peintres d'histoire, puis les sous-traitants de l'histoire et de la mythologie, les décorateurs d'édifices publics, les peintres militaires, les portraitistes, les peintres de paysages et de natures mortes.

Meissonier était ainsi considéré comme le maître des maîtres et jouissait d'un prestige sans égal. Pour lui, les généraux faisaient manoeuvrer leurs troupes et le régime songea même à le faire nommer sénateur à vie.


Jean-Louis Meissonier,
"La bataille de Friedland", 1807

Il faut dire que sous Napoléon III et jusqu'en 1895, c'était la minutie de l'exécution qui faisait se pâmer les amateurs.

Fort d'un succès remporté au Salon de 1836, Meissonier se contenta sa vie durant de peindre des tableaux bien léchés qu'il vendait à des prix incroyables comme son tableau 1814 qu'il céda pour 850 000 francs à Chauchard. Malgré une vie fastueuse, il laissa quand même deux millions à son fils lorsqu'il mourut.

Vaniteux au plus haut degré, Meissonier fut l'ennemi juré de toute nouveauté et se chargea également d'écarter de sa route de possibles rivaux. A sa mort, le Kaiser lui-même envoya ses condoléances à Sadi Carnot en regrettant la disparition d'un homme «qui fut une des grandes gloires de la France et du monde entier». Mais au lendemain de ses funérailles sa cote commença à s'effondrer, annonçant 20 ans à l'avance la débâcle des Pompiers.

Page précédente 6/25
Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon