ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page Peintures :
Rechercher dans le site :

Citation
Matisse ne fit pas seulement que de la peinture (contrepèterie)

Actuellement
Dernieres petites annonces
15/10: UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE
UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE SUR ferse.hubside.frA très bientot sur le site!!! ...
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Peintures

Ces dossiers réalisés par nos spécialistes vous permettront de découvrir, aussi bien au travers d'entretiens avec des peintres renommés que par des rétrospectives sur un genre ou courant, les trésors de la peinture au fil du temps.
LES ORIENTALISTES par Adrian Darmon

Cet article se compose de 7 pages.
1 2 3 4 5 6 7
Les salons ouvrirent leurs portes aux orientalistes, notamment à Théodore Frère qui exposa à Paris et à Londres. Ces artistes donnérent souvent à l'Orient un air irréel et fabuleux. Ce n'est qu'à partir de 1870 qu'ils peignirent cette région du monde sous son véritable aspect. John Frederick Lewis, Girardet, Guillaumet parmi d'autres partirent dans ces contrées extraordinaires d'où ils ramenèrent des oeuvres époustouflantes de réalisme. Mais il y eu aussi des artistes qui ne bougèrent pas de chez eux se contentant de travailler en atelier, tel Deutsch ou Ernst, et qui produisirent des tableaux somptueux empreints des légendes des Mille et Une Nuits...

Vers 1880, la mode pour beaucoup de peintres était d'avoir un salon turc comprenant bronzes, tapis, cuirasses et mobilier oriental. Certains spécialistes du genre reconstituaient en atelier les décors qui servaient à leurs tableaux. A cette époque, l'orientalisme représentait l'aventure, la découverte d'un autre monde. Il se poursuivit bien après 1900 avec notamment Etienne Dinet et d'autres peintres qui méritent d'être admirés à l'ex-musée des Colonies. On regrettera cependant qu'il n'y ait pas encore de musée spécifique consacré à l'Orientalisme parce que cette école a joué un rôle non négligeable durant plus d'un siècle.


Frederick Arthur Bridgman (1847-1928),
"Tête d'une caravane, Biskra, Algérie"

Si les colons d'Afrique du Nord achetaient des tableaux paysans rappelant leurs régions d'origine en Métropole, par contre, les Européens étaient avides de collectionner des oeuvres orientalistes. En fait, le marché n'a jamais vraiment connu de coup de frein même avant le grand tournant qui s'est situé vers 1970 lorsqu'on a redécouvert des oeuvres et que des ventes spécialisées se sont multipliées. Les acheteurs du Golf Persique se sont alors manifestés grâce aux pétro-dollars mais l'engouement s'est partiellement éteint vers 1980-85 avec la chute du baril et le fait que trop d'intermédiaires douteux sévissaient sur le marché sans compter l'accroissement de la circulation de copies ou de faux.

Aujourd'hui, les intermédiaires ont disparu, les acheteurs du Golfe se sont moins manifestés mais la clientèle a changé.
Les vendeurs ont toujours été des Européens en majorité mais chez les acheteurs, le contingent d'Américains, d'Allemands, d'Italiens, de Français, de Suisses et de Marocains a sensiblement augmenté.

En France, l'expert en la matière est Lynn Thornton qui a écrit plusieurs ouvrages sur l'orientalisme. Elle travaille en étroite collaboration avec l'étude Gros-Delettrez qui a été une des rares à comprendre que le marché était des plus stables dans ce domaine.

Me Gros présente en quelque sorte comme un promoteur alors que Lynn Thornton peut se targuer d'être la seule spécialiste de l'orientalisme en France.

Elle a commencé chez Sotheby's dans la section tapis et a ensuite partagé un bureau avec un expert en art islamique avant d'organiser une exposition importante sur le thème de l'orientalisme en 1975. Elle pense que ce marché peut encore mieux se développer à l'avenir parce que les gens qui s'y intéressent deviennent vite des passionnés. Il faut avouer que les tableaux orientalistes ont pour eux d'être décoratifs et qu'ils lassent rarement l'oeil.

De plus, ils apportent toujours la chaleur de l'Orient et semblent imprégnés d'un parfum éternel qui trouve sa source dans le mystère, les contes et les récits fabuleux des voyageurs d'une autre époque. Alors, il n'est pas étonnant que la caravane des collectionneurs s'allonge d'année en année...

Page précédente 9/25
Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon