ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page Peintures :
Rechercher dans le site :

Citation
Dieu fut à l'origine du monde. Courbet la peignit...

Actuellement
Dernieres petites annonces
15/10: UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE
UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE SUR ferse.hubside.frA très bientot sur le site!!! ...
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Peintures

Ces dossiers réalisés par nos spécialistes vous permettront de découvrir, aussi bien au travers d'entretiens avec des peintres renommés que par des rétrospectives sur un genre ou courant, les trésors de la peinture au fil du temps.
LES ORIENTALISTES par Adrian Darmon

Cet article se compose de 7 pages.
1 2 3 4 5 6 7

Aleksander Laszenko (1833-1944),
"Une Fatma du Caïre"


Eugène Girardet (1853-1907),
"Arabes à l'oasis"

Pendant la phase de conquêtes, beaucoup de tableaux seront des commandes officielles. Il s'agira d'illustrer l'épopée napoléonienne et autres exploits guerriers enregistrés à partir de 1840 ainsi que les nombreuses missions diplomatiques ou scientifiques.

Si le baron Antoine-Jean Gros ne suivit pas l'expédition en Egypte, le grand souffle épique qu 'il mit au service de l'histoire contemporaine incita bien des artistes à partir en Orient. Ses vastes toiles peintes d'après des plans de bataille s'inscrivent dans la tradition des grandes gestes historiques du XVIIe siècle.

Si dans le «Combat de Nazareth» il cherche à rendre l'émotion, la violence du choc, la sauvagerie des sentiments, ce qui frappe ses contemporains dans «Les pestiférés de Jaffa» (1804, Louvre) c'est l'importance considérable du décor.
Dans une vaste cour de style mauresque, il s'efforce de mêler un peu d'histoire à son lyrisme par l'exactitude topographique, l'attention portée aux costumes et aux types ethnographiques.

L'enthousiasme politique des romantiques pour la Grèce tendant à secouer le joug Turc se nourrit autant de l'actualité que de l'idée de leur Antiquité admirable. Ainsi Eugène Delacroix peint avec la même fièvre «Les massacres de Scio», sanglant épisode de la guerre d'indépendance, et «La mort de Sardanapale» (1827, Louvre) roi légendaire assyrien issu de la tradition grecque.

Il y modèle un Orient cruel, extraordinaire, fait de volupté où le sang se mêle.
C'est un Orient fantasmatique, orientalisé, conçu comme un grand embrasement de couleurs dans une mise en scène théâtrale. Deux choses le bouleverseront au Maroc : l'énergie des cavaliers, à travers les fantasias alliant le sentiment du danger à la beauté du cheval arabe, et la dignité de ce peuple, la noblesse de ses attitudes. Il croit voir «Des Caton, des Brutus» et retrouver ainsi la beauté idéale du monde antique. Dans le thème récurrent des combats de fauves et de cavaliers, il accentue l'effet d'irruption par de grands tourbillons chromatiques. La fulgurance de l'action est rendue par chaque touche qui suit le sens de la forme.

C'est aussi l'Orient comme cadre à la figure humaine qui séduit Théodore Chasseriau. L'homme qui l'intéresse davantage que moeurs et costumes.
Chez ce romantique, l'Orient de rêve trouve son poids dans des sujets à la fois bibliques et érotiques évoquant cette terre de sagesse et de passion, berceau de l'histoire et des religions. («Suzanne au bain», 1839, «La toilette d'Esther», 1842, Louvre).
Entre Ingres et Delacroix, maniant la ligne et la couleur, son oeuvre peinte exhale une sensualité forte et intériorisée. Des têtes aux expressions maladives, étranges. La volupté mélancoliques des femmes aux airs de gazelles captives, à la grâce farouche, aux sourires tristes. Mélancolie de la femme digne, pure malgré la possibilité des sens, consciente du rôle sacré qui est le sien. Comme Delacroix,
il peint les intérieurs juifs, seuls accessibles; («Juives au balcon »).

Page précédente 9/25
Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon