ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page Peintures :
Rechercher dans le site :

Citation
« L'art et la vie ne faisant qu'un, c'est dans la recherche de la poésie de tous les jours, à base d'objets manufacturés ou de structures existantes, que je peux déterminer ma poétique » (Jean-Pierre Raynaud)

Actuellement
Dernieres petites annonces
15/10: UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE
UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE SUR ferse.hubside.frA très bientot sur le site!!! ...
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Peintures

Ces dossiers réalisés par nos spécialistes vous permettront de découvrir, aussi bien au travers d'entretiens avec des peintres renommés que par des rétrospectives sur un genre ou courant, les trésors de la peinture au fil du temps.
LES ORIENTALISTES par Adrian Darmon

Cet article se compose de 7 pages.
1 2 3 4 5 6 7


Henri Rousseau (1844-1910),
"Les Arabes dans le désert"

La vision romantique d'Alexandre-Gabriel Decamps s'oriente par contre vers la recherche de l'effet et de sujets originaux.

Il cherche à frapper l'imagination, non la sensibilité. L'Orient lui est prétexte à de beaux contrastes lumineux empâtés dans les parties les plus éclairées. Peignant en majorité de petits sujets charmants («Ecole turque», «Enfants turc jouant avec une tortue») avec le goût de la variété des mimiques, de l'anecdote, du détail curieux et des accessoires. Mais il les dramatise par d'étranges clairs-obscurs, et peint aussi parfois la dignité intérieure, le silence des êtres. Il eut aussi un grand succès dans la peinture animalière qui lui valut le surnom de «Michel-Ange des chiens».

Pour la plupart, les peintres de cette génération se contentaient de croquis et d'aquarelles faits sur le motif, et n'exécutaient leurs tableaux qu'en revenant chez eux. (Carnets de Delacroix). Dans leur désir de retour à un idéal grec, Antiquité et Islam se confondent, l'immuabilité du mythe de l'Orient éternel faisant face à une Europe en pleine mutation. Ces romantiques, bien que confrontés à la réalité de l'Orient restèrent des peintres «A visions» plus attentifs à leurs sensations qu'à la vérité du paysage. Poésie et littérature s'exaltent avec la même fièvre. Il n'est que de citer Byron, Hugo, Flaubert, Nerval...

Changement d'optique vers le milieu du siècle. Avec Marilhat, on trouve une parfaite illustration de voyage qui décline de vrais portraits de paysages dont les titres sont souvent des noms de lieux. («Ruines de la mosquée du Sultan el Hakem»).
D'un pinceau vif, ce paysagiste pur brosse la grandeur qui transparaît sous le pittoresque des oripeaux.

Chez le peintre-écrivain Fromentin, la fidélité descriptive et la passion ethnographique sont des moyens qui visent à intégrer l'homme au paysage. Des références à la peinture du nord et à sa lumière sont paradoxales chez ce peintre qui vit et peint dans le sud de l'Algérie. Il y aura d'ailleurs de plus en plus de résidents en terre d'Afrique dans les générations suivantes.

Ses intuitions seront développées par Gustave Guillaumet, mais avec une prédilection pour les scènes plutôt sordides telles: «Le pays de la soif», «Famine en Algérie», ou «Les chiens du douar » montrant des animaux maltraités se battant pour des charognes. Sa grande originalité est de peindre les intérieurs du sud algérien sous les aspects quotidiens de l'existence misérable et monotone des peuples du désert.Il sera comparé à Millet pour le parfum social de sa peinture, évitant l'extraordinaire pour rester un chroniqueur fidèle au goût mélancolique pour la couleur noire.

On a beaucoup exagéré la rivalité entre la photographie et la peinture à ce moment du siècle. S'il est vrai que les peintres furent influencés par la découverte de la photographie et choisirent de peindre des grands formats pour la disqualifier, elle leur fut très utile pour la diffusion de leurs oeuvres, se substituant avantageusement à la gravure.

Page précédente 9/25
Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon