ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page Judaica :
Rechercher dans le site :

Citation
ATTILA ETAIT UN HUN CAPABLE DE TOUT ...

Actuellement
Dernieres petites annonces
06/03: Patrice MURCIANO Pop Art
Collectionneur privé sur le second marché de l'art, se sépare d'une de ses deux toile...
21/09: AQUARELLE DE L'ARTISTE ANDRE HUPET
A vendre aquarelle de l'artiste belge André Hupet (1922/1993) réalisée en1991...
13/02: OEUVRES CONFIEES NON RESTITUEES
Des oeuvres confiées en décembre 2015 et janvier 2016 à R. Martiniani, un marchand ...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Judaica

L'ENCYCLOPEDIE DES PEINTRES ET SCULPTEURS JUIFS

Cet article se compose de 28 pages.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28
A la mémoire des artistes qui périrent
dans les camps de concentration allemands.

HISTOIRE

Les peintres juifs ne commencèrent à être connus que durant la deuxième moitié du XIXe siècle lorsque leurs coreligionnaires purent enfin profiter du mouvement d'émancipation qui se manifesta à cette époque en Europe. Auparavant, peu de Juifs s'étaient consacrés à la peinture du fait que leur condition sociale ne leur avait pas permis de travailler librement et que leur religion prohibait la représentation des figures humaines. Toutefois, cet interdit ne fut pas observé à la lettre durant l'antiquité et même au Moyen Age comme on le constata à travers certains livres liés au rituel.

Le deuxième Commandement, qui représente un des principes de base du Judaïsme, décrète que le croyant ne doit pas représenter des dieux par des statues ou des images que ce soit au niveau des cieux, de la terre ou de la mer. Ce texte rappelle également aux croyants qu'ils ne virent pas l'image de Dieu le jour où il leur parla et que de ce fait, ils ne doivent pas créer de statue représentant tout symbole ou d'image d'homme ou de femme et même d'animal vivant sur la terre (Deutéronome 4:16-18).

Ce Commandement eut une influence considérable sur le cours historique de l'art juif, restreignant ou inhibant de ce fait son plein développement.
Durant plusieurs siècles, les autorités talmudiques ou Rabbiniques eurent tendance à renforcer ce décret et jugèrent plusieurs fois les représentations d'images comme idolâtres.

Toutefois, les Ecritures contiennent des références à l'art et à ses exécutants. Dans Exodus 31:3-5 et Exodus 35:31-34 on relève des éloges explicites en faveur des maîtres artisans du Temple comme cette affirmation:"Il les a doués du talent d'exécuter toute œuvre d'artisan, d'artiste" et dans Shabbath 133b on découvre le conseil de glorifier le divin à travers de beaux objets.

Par ailleurs, les fouilles archéologiques menées en Terre Sainte ont permis de constater que les Juifs des temps anciens ne s'abstenaient pas de créer des images. En réalité, le deuxième Commandement fut interprété de diverses manières malgré la censure des Rabbins. Il y eut ainsi plusieurs formes de représentations visuelles qui laissent croire aujourd'hui que les communautés juives et leurs artistes parvinrent à vivre et à travailler en contournant les interdits durant certaines périodes.

Les riches mosaïques trouvées dans les synagogues de Galilée des IIIe au VIe siècles et les extraordinaires peintures murales de la synagogue de Dora-Europos (Syrie) datant du IIIe siècle ainsi que certains écrits concernant d'autres lieux de culte tendent à démontrer que l'art visuel joua un certain rôle dans la vie des Juifs à diverses époque. Néanmoins, l'art juif devait ensuite finir par subir une longue période de déclin avant l'émancipation survenue au XIXe siècle.

Page précédente
Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon