ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page Judaica :
Rechercher dans le site :

Citation
"Il n'est en art qu'une seule chose qui vaille celle qu'on peut s'expliquer" (G. Braque)

Actuellement
Dernieres petites annonces
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
01/01: APPEL PRESSANT A DE TRES MAUVAIS PAYEURS
Demeurant dans le secteur de Charleville, M. P. C., chauffeur de taxi, et Mme M. R., ...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Judaica

L'ENCYCLOPEDIE DES PEINTRES ET SCULPTEURS JUIFS

Cet article se compose de 28 pages.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28
Et encore faut-il signaler que parmi ceux-ci il y avait un bon nombre de convertis à la chrétienté, comme l'Allemand Marquard Treu qui fut à l'origine d'une dynastie de peintres.

Avec l'émancipation, l'art juif prit une tout autre dimension. Les sphères sociales et culturelles qui avaient été longtemps fermées aux Juifs s'ouvrirent progressivement à eux et nombreux furent ceux qui optèrent pour une identité moderne séparant l'existence civile de la vie religieuse.

Pendant un certain temps, les artistes traitèrent de thèmes liés à leurs communautés mais les années passant, ils furent de plus en plus nombreux à les ignorer. On peut souligner à cet égard l'œuvre de Chagall d'un côté et de l'autre celle de Pissarro, qui ne peignit aucun thème juif de sa vie.
Les peintres d'origine juive qui exercèrent leur talent à la fin du XIXe siècle oublièrent souvent les traditions du Judaïsme et se référèrent dans leurs œuvres à des thèmes universels ou contemporains. Il n'empêche pas moins que si elle restreignit l'évolution de l'art juif, leur attitude démontra qu'ils pouvaient jouer un rôle important dans le développement ou la création de l'art moderne, et personne ne niera que leur contribution fut exceptionnelle.

Malgré tout, le débat sur l'art juif continuera à susciter des controverses quant à savoir si celui-ci existe ou a existé. L'artisanat juif ne soulève de son côté aucune discussion quant à son existence alors que celle de l'art juif a été mise en doute par des personnalités comme Martin Buber ou le critique d'art Harold Rosenberg. Paradoxalement, ce furent les nazis qui durant les années 1930 s'acharnèrent à fustiger l'existence d'un art spécifiquement juif en le qualifiant «d'art dégénéré». Ils instituérent alors un véritable progrom artistique à travers l'Allemagne en détruisant les œuvres d'artistes juifs ou en organisant des expositions pour dénoncer cet art ainsi que d'autres artistes non-Juifs représentant des tendances comme le Cubisme ou l'Expressionnisme jugées aussi comme subversives vis-à-vis du nouvel ordre européen que le IIIe Reich voulait établir pour au moins mille ans.

Toutefois, si on veut parler d'art purement national on aura toujours autant de mal à faire admettre une définition correcte, que ce soit pour les Juifs ou les non-Juifs. S'étant développé à partir du XIXe siècle, l'art ashkénaze, comme d'autres écoles étrangères, a ainsi trouvé en grande partie ses fondements à Paris.

Page précédente
Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon