ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page Judaica :
Rechercher dans le site :

Citation
Le noir Soulages parce qu'il se veut Zen...

Actuellement
Dernieres petites annonces
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
01/01: APPEL PRESSANT A DE TRES MAUVAIS PAYEURS
Demeurant dans le secteur de Charleville, M. P. C., chauffeur de taxi, et Mme M. R., ...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Judaica

L'ENCYCLOPEDIE DES PEINTRES ET SCULPTEURS JUIFS

Cet article se compose de 28 pages.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28
En fait, les peintres juifs du début du XIXe siècle ignorèrent les principes religieux interdisant la représentation d'images (2, XX, 4 ; 3, XXVI, 1 ; 5,V, 6) et travaillèrent pour la plupart en dehors du cadre de la religion. Toutefois, comme il est indiqué dans "L'Histoire de l'Art juif" (World ORT Union), les arts visuels, notamment l'art figuratif, devinrent parfois avec l'émancipation des outils importants visant à représenter les aspects de la culture et de l'histoire juive comme on l'a notamment constaté dans les œuvres de Chagall ou de Kitaj.

Les tenants de la Haskala, qui œuvrèrent en faveur de l'émancipation, permirent aux artistes de faire abstraction des préceptes religieux au risque de subir l'anathème des milieux orthodoxes. La brèche dans laquelle s'engouffrèrent de nombreux artistes conduisit alors au phénomène de l'expressionnisme juif lequel donna un véritable coup de neuf à la panoplie des symboles, des signes et des rites de la culture judaïque.

Grâce à la Haskala et à la nouvelle mentalité de ces artistes, le monde de l'art prit une nouvelle dimension après 1870 lorsque émergèrent des peintres comme Jozef et Isaac Israëls, Edouard Moyse, Isidore Kaufmann, Mauricy Gottlieb, Simeon Solomon, Gustav Bauernfeind, Max Liebermann, Abel Pann, Lesser Ury, Yehuda Penn, Marc Chagall, Henry Hayden, El Lissitzky, Amedeo Modigliani, Julius Pascin, Chaïm Soutine, Moïse Kisling, Jankel Adler, Eugène Zak, Chana Orlov, Louis Marcoussis, Marcel Janco, Mané-Katz, Moshe Castel, Reuven Rubin, Nahum Gutman, Marcel Dyf, Pinchus Krémègne, Michel Kikoïne et tant d'autres.

Il n'y eut environ qu'une trentaine de bons peintres juifs travaillant en Europe vers 1880. Cinquante ans plus tard, leur nombre avait décuplé mais leur âge d'or ne dura cependant que trois décennies entre 1910 et 1940, c'est à dire jusqu'au moment de l'invasion de l'Europe par les troupes nazies.
La guerre venue, les persécutions se généralisèrent d'emblée dans les pays occupés et l'Holocauste qui suivit causa la disparition de nombreux artistes de talent.

Le conflit terminé, l'idée de voir enfin éclore une école juive de peinture s'était évanouie et ce, malgré le succès planétaire de Chagall. Après la mort de ce dernier, le seul élan dans ce sens a eu lieu en Israël où de nombreux peintres ont souvent traité des thèmes liés aux traditions du Judaïsme et au folklore de ce pays.

Page précédente
Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon