ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page Judaica :
Rechercher dans le site :

Citation
Mieux vaut être un has been qu'un never has been (Woody Allen)

Actuellement
Dernieres petites annonces
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
01/01: APPEL PRESSANT A DE TRES MAUVAIS PAYEURS
Demeurant dans le secteur de Charleville, M. P. C., chauffeur de taxi, et Mme M. R., ...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Judaica

L'ENCYCLOPEDIE DES PEINTRES ET SCULPTEURS JUIFS

Cet article se compose de 28 pages.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28
Il n'exista en fait pas d'art juif au plan conventionnel par rapport à d'autres courants artistiques marqués par des influences grecque, romaine, gothique, française, allemande, flamande ou italienne.

De plus, les artistes qui produisirent au Moyen Age des manuscrits enluminés se rapportant au Judaïsme n'étaient pas exclusivement juifs.

Dans le monde chrétien, la Renaissance permit l'émergence de nouveaux idéaux artistiques et de nouvelles valeurs au niveau stylistique. Certains des changements survenus aux XVe et XVIe siècles influèrent ainsi sur l'art juif et conduisirent à sa transformation.

En dehors de la Menorah, dont l'existence remontait aux temps bibliques, d'autres objets du rituel, comme les rimmomim, des accessoires, des coupes pour le Kiddouch et des tissus brodés furent alors produits par des artisans qui rivalisaient d'audace artistique. Certains objets furent même décorés d'éléments figuratifs comme les images d'Abraham, de Moïse ou d'Aaron.

Par ailleurs, la religion du Livre fut vite attirée par l'invention et le développement de l'imprimerie durant les XVe et XVIe siècles. De nombreux ouvrages furent imprimés et notamment des livres contenant des images comme la Megilat Esther, la Haggadah de Pessah ou les certificats de mariage (Ketouba).

Les historiens pensent toutefois que l'art juif n'a jamais pu acquérir une base stylistique cohérente en raison du contexte quelque peu chaotique, historique et géographique, dans lequel les Juifs furent placés.

Les diverses communautés durent s'adapter à des situations différentes selon les lieux où elles vivaient et du fait de la Diaspora, l'art dépendait de l'environnement de ces communautés même s'il resta en fait sélectif quant aux emprunts effectués parmi d'autres traditions.

En raisons des persécutions dont ils eurent à souffrir et aussi à des conditions d'existence souvent précaires, les membres des communautés juives d'Europe ne songèrent pas à se consacrer exclusivement à l'art avant au moins le XIXe siècle. Au siècle précédent, il n'y avait eu qu'un nombre limité d'artistes juifs en activité, en Angleterre et en Allemagne notamment.

Page précédente
Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon