ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page Styles époques :
Rechercher dans le site :

Citation
Avoir une santé de fer pour un vieux ne l'empêchera pas de finir rouillé tôt ou tard

Actuellement
Dernieres petites annonces
15/10: UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE
UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE SUR ferse.hubside.frA très bientot sur le site!!! ...
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Styles époques

L'Expressionnisme en Allemagne

Cet article se compose de 11 pages.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
Grosz George Georg (1893-1959).
Né à Berlin, Grosz fit ses études à l'Académie royale de Dresde dont il sortit avec tous les honneurs en 1909.
Il publia ensuite des caricatures dans des revues et passa six mois à Paris, séjour qui influença son style. Lorsque la Première guerre mondiale éclata, il se porta volontaire et rencontra en 1915 Wieland Herzfelde puis publia son premier dessin dans la revue "Die Aktion". Réformé en 1916, il prit un atelier à Berlin et produisit des dessins de prostituées ou d'anciens combattants défigurés ou autres sujets relevant du thème des ravages de la guerre. Avec Herzfelde, il fonda la maison d'édition "Malik Verlag" en 1917 et publia son premier recueil de dessins, mais il fut rappelé par l'armée comme instructeur. Plus tard il fut arrêté pour désertion et détenu dans une prison militaire. Dès la fin de 1918, Grosz avait développé un style graphique très personnel fait d'un usage très expressif de la ligne combiné à une caricature sociale féroce. Inspiré par son expérience de la guerre et par l'observation du chaos qui régnait en Allemagne après le conflit, il produisit une série de dessins qui sont autant d'attaques contre le militarisme, les profiteurs de guerre, le fossé entre les riches et les pauvres, la décadence sociale et finalement le nazisme. Avec Herzfelde et John Heartfield, le frère de ce dernier, il adhéra au Parti communiste allemand (KPD) puis, après avoir rejoint le groupe Dada en 1919, il eut à sa première exposition personnelle à la Galerie Hanz Goltz de Munich. Il organisa également la première foire internationale Dada à Berlin et se rapprocha graduellement du mouvement "Neue Sachlichkeit" qui reflétait la résignation et la cynisme qui régnaient dans l'Allemagne d'après-guerre. Quelques années plus tard, Grosz commença à livrer des dessins à la revue de gauche "Der Knüppel" et à d'autres magazines comme "Der Querschnitt" et "Simplicissimus".Il voyagea avec Max Pechstein dans la région de la Mer baltique en 1930 puis émigra à New York en 1933. Il y fonda l'École Sterne-Grosz où il enseigna pendant plusieurs années et fut également professeur à l'Art Student League où sa nomination souleva quelques controverses. Ses œuvres furent exposées à l'exposition d'art "dégénéré" à Munich en 1937 et à l'exposition sur l'art allemand du XXe siècle aux galeries Burlington à New York en 1937-1938. Grosz, qui obtint la nationalité américaine en 1938, publia son autobiographie en 1946 et fit l'objet d'une exposition rétrospective au Whitney Museum de New York en 1954. Grosz, qui fut les des artistes qui sentit le plus les dangers du nazisme, mourut à Berlin trois semaines après son retour en Allemagne.
Il fut certainement l'un des peintres expressionnistes allemands les plus audacieux bien que ses œuvres aient été quelque peu caricaturales. Il fut un dessinateur féroce qui dénonça souvent les horreurs de la guerre dans ses dessins, ses caricatures et ses peintures qui représentèrent une des critiques sociales les plus virulentes de son temps. Un critique français a décrit son travail comme "le catalogue ultime de la dépravation humaine de l'histoire".

Fourchette de prix: Entre 80,000 et 950,000 € pour ses peintures, entre 5,000 et 300,000 pour ses aquarelles et certains dessins.

Heartfield John (1891-1968).
John Heartfield, Helmut Franz Josef Herzfelde, naquit à Berlin en 1891. Entre 1908 et 1911 il suivit l'enseignement de l'École d'Art et d'Artisanat de Munich et travailla ensuite comme artiste commercial à Berlin. Il servit dans l'armée pendant un an et une fois démobilisé, il rencontra George Grosz en 1915. Heartfield, avec George Grosz et Wieland Herzfelde, fonda la revue Neue Jugend en 1916 et la maison d'édition Malik Verlag un an plus tard. Herzfelde choisit le nom de Heartfield en 1916, pour se détacher de son pays natal après avoir connu de près les horreurs des tranchées. Il fut l'un des fondateurs du club Dada de Berlin en 1918, et adhéra au parti communiste puis au début des années 20 il fonda le Grosz-Heartfield Concern avec son grand ami Georg Grosz. Plus tard cette même année, il fut l'un des organisateurs de la Première foire internationale Dada de Berlin, et fut l'un des membres fondateurs de la revue dadaïste Jedremann sein eigener Fussball et de Die Pliete. Grosz et Heartfield collaborèrent fréquemment pour des dessins et des collages, chacun apportant sa touche personnelle à un travail qui associait une grande acuité visuelle à un commentaire social mordant. John Heartfield fit son premier photomontage politique en 1924 et devint secrétaire du Groupe Rouge, association d'artistes radicaux. Heartfield fuit à Prague après la prise du pouvoir par les Nazis en 1933 et sa déchéance de la citoyenneté allemande. La plus importante exposition de Heartfield, intitulée John Heartfield et l'art du photomontage eut lieu à l'Académie allemande des arts, à Berlin-Est en 1957.

Fourchette de prix: Entre 5,000 et 22,000 €.

Heckel Erich (1883-1970).
Né en Saxe, Heckel fit d'abord des études d'architecte à Dresde, où il rencontra Karl Schmidt (Schmidt-Rottluff) en 1901. Au collège technique, il rencontra Ernst Ludwig Kirchner et Ernst Bleyl. Les quatre hommes fondèrent le "Brücke" en 1905 et invitèrent par la suite à les rejoindre d'importants artistes tels que Nolde et Pechstein.
A travers ce groupe, Heckle, très impressionné par les œuvres de Van Gogh, rencontra de nombreux artistes comme Marc, Feininger et Macke, qui tous visitèrent son atelier de Berlin. Fin 1908, début 1909, les Fauves eurent une influence majeure sur l'œuvre de Heckle. Des pièces de Derain, Van Dongen, Friesz, Marquet et Vlaminck furent exposées à Dresde en 1908, en même temps que celles des membres du "Brücke" et du groupe futuriste. Une exposition de Matisse à la Galerie Paul Cassirer à Berlin en 1908, eut une importance cruciale elle aussi. Il est évident que Heckel fut touché par le travail des maîtres français, et l'énergie et les vibrations de sa peinture reflètent la force de cette influence. En 1918 Heckle rejoignit le Groupe Novembre et fonda le Conseil des arts. En 1937, sept cent vingt neuf de ses œuvres présentes dans les musées nationaux furent confisquées et la Chambre des arts national socialiste interdit à Heckle de peindre et d'exposer. Après que nombre de ses œuvres aient été détruites, que son atelier de Berlin ait été bombardé, il se retira à Hemmenhofen, sur le Lac de Constance, puis enseigna à l'Académie d'Art de Karlsruhe (1949-56), jusqu'à sa retraite. Heckle, mieux connu pour ses peintures de nus et de paysages, fut l'un des plus grands graveurs expressionnistes d'Allemagne.

Fourchette de prix: entre 300 et 200,000 € pour ses bois gravés, entre 15,000 et 75,000 € pour ses aquarelles, entre 80,000 et 1,5 million € pour ses peintures.

Page précédente 3/13
Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon