ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page Styles époques :
Rechercher dans le site :

Citation
Aller au musée, c'est respirer de l'art pur (Adrian Darmon)

Actuellement
Dernieres petites annonces
15/10: UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE
UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE SUR ferse.hubside.frA très bientot sur le site!!! ...
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Styles époques

L'Expressionnisme en Allemagne

Cet article se compose de 11 pages.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
Baumeister Willy (1889-1955).
Né à Stuttgart, il travailla comme peintre en bâtiment avant de rentrer à l'Académie des Arts de la ville. Il étudia d'abord avec Oscar Schlemmer et travailla sous l'influence de Seurat et exposa ses peintures à la Galerie "Der Sturm" à Berlin en 1913. Baumeister a ensuite été influencé par Toulouse-Lautrec et Cézanne, après un voyage à Paris. Il passa la première guerre mondiale sous l'uniforme allemand et travailla ensuite comme décorateur de théâtre à Stuttgart. En 1924 il rencontra Ozenfant, Léger et Le Corbusier à Paris et travailla en proche collaboration avec Kurt Schwitters et César Domela avant d'être engagé comme professeur à l'École des beaux-arts de Francfort en 1928. Il participa à plusieurs expositions à Paris avant que les nazis ne le qualifient d'artiste "dégénéré". Baumeister fut limogé de son poste d'enseignant et ses œuvres furent brûlées en public. Il vécut misérablement à Stuttgart, et ne put reprendre ses activités qu'après 1945. Pendant sa jeunesse, il avait été influencé par Gauguin et Cézanne avant de se diriger vers l'expressionnisme en 1919 et de travailler sous l'influence de Ozenfant et Léger après 1924. En résumé, il eu une carrière assez éclectique. Fourchette de prix: Entre 20,000 et 300,000 €.

Beckmann Max (1884-1950).
Né à Leipzig, il exposa avec la Sécession Berlinoise en 1904 et se battit avec l'armée allemande pendant la première guerre mondiale jusqu'en 1915. Il fit des gravures en 1917, exposa ses travaux en Suisse et à Paris avant de chercher refuge en 1937 en Hollande quatre ans après que les nazis aient pris le pouvoir à Berlin. Beckmann a d'abord été influencé par l'impressionnisme français et n'adhéra ni au mouvement "Die Brücke" ni au "Blaue Reiter". Ce fut dans ses gravures de 1917, influencé par ce qu'il vit au combat, qu'il travailla dans un style expressionniste, montrant des figures tordues. En 1927, il décida de se tourner vers le Réalisme. Il mourut à New York en 1950.
Fourchette de prix: Entre 60,000 et 1 M. €.

Birkle Albert (1900-1986).
Né à Berlin, il étudia dans les années 20 à l'Académie Prussienne d'Art. En 1923 il rejoignit la Sécession berlinoise et joua un rôle actif dans l'illustration de journaux de gauche, dont le portfolio IAH Journée de huit heures. En 1933, sous le patronage du Dr Max Neumann, Birkle construisit un atelier à Salzbourg. Il exposa 12 peintures à la biennale de Venise en 1936. Ces pièces furent sélectionnées pour la Grande Exposition d'Art allemand de 1937. Cependant, les autorités nazies retirèrent son travail, qualifié de dégénéré, et confisquèrent aussi trois de ses œuvres présentes dans les collections publiques. Après la guerre Birkle obtint la citoyenneté autrichienne. Trois expositions rétrospectives lui furent consacrées, à Munich, Salzbourg et Berlin-Ouest entre 1975 et 1980. Fourchette de prix: Entre 10,000 et 30,000 €.

Bloch Albert (American) (1882-1961).
Né à Saint-Louis, États-Unis, il vécut en Allemagne de 1908 à 1921. Pendant ce séjour, il travailla en proche collaboration avec le groupe du Blaue Reiter fondé par Kandinsky et Franz Marc. Il participa à leurs deux premières expositions à la galerie Thannhauser en 1911 et à la Galerie Goltz en 1912. Dans la première il exposa un dessin et une huile intitulée Harlekinade. Cette œuvre est aujourd'hui au Musée d'Art moderne de New York.
Fourchette de prix: Entre 10,000 et 30,000 €.

Boeckl Herbert (Austrian) (1894-1966).
Né à Klagenfurt, Boeckl étudia l'architecture à Vienne avec Adolf Loos et commença à peindre en autodidacte. Après s'être battu dans les rangs de l'armée autrichienne pendant la première guerre mondiale, il exposa ses peintures à Vienne et à Berlin où il séjourna en 1921 et 1922. Il se rendit aussi à Paris en 1923 et à Londres et Amsterdam en 1935. Il fut engagé comme professeur à l'Académie de Vienne la même année et visita l'Espagne en 1951-52. La première rétrospective de son œuvre se tint à Vienne en 1954 à la galerie Nächst St. Stephen qui deviendra le plus important centre d'avant-garde d'Autriche. Il se rendit en Grèce en 1956 et en Égypte en 1959. En 1989 ses œuvres peintes entre 1915 et 1931 furent exposées au Musée d'Art moderne de Paris. Boeckl fut quelque peu éclipsé par trois grands artistes autrichiens, Klimt, Kokoschka et Schiele mais joua un rôle important dans la formation du groupe des peintres expressionnistes autrichiens. Jusqu'en 1935 son style évoquait les Fauves et était marqué par celui de Kokoschka. Son travail était assez violent et morbide avant qu'il ne se tourne vers la peinture religieuse à partir de 1934. Son autoportrait peint en 1948 évoquait un peu le style de Daumier, assorti d'une certaine marque "rembrandtesque". Il se tourna vers la peinture abstraite après 1950, mais resta l'un des plus importants représentants de l'Expressionnisme allemand.
Fourchette de prix : de 5 000 $ à 110 000 $

Page précédente 3/13
Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon