ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page Peintures :
Rechercher dans le site :

Citation
Celui qui s'arrête à Saint-Quentin risque de ne pas savoir compter jusqu'à cinquante-deux (proverbe surréaliste)

Actuellement
Dernieres petites annonces
15/10: UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE
UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE SUR ferse.hubside.frA très bientot sur le site!!! ...
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Peintures

Ces dossiers réalisés par nos spécialistes vous permettront de découvrir, aussi bien au travers d'entretiens avec des peintres renommés que par des rétrospectives sur un genre ou courant, les trésors de la peinture au fil du temps.
Les miniaturistes de Nancy et de Lorraine

Cet article se compose de 12 pages.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Nicolas Jacques naquit en 1780 à Jarville, près de Nancy, et devint l'élève d'Isabey et de David à Paris. Il exposa au Salon à partir de 1804 en montrant le portrait de son frère avec sa famille. Deux ans plus tard, il exposa son auto-portrait puis il exécuta ceux de Chérubini et de diverses actrices ainsi que ceux de l'impératrice Joséphine, de la reine Hortense, de la princesse Borghèse et de Bernadotte.

Devenu peintre de la famille d'Orléans, il réalisa de nombreuses miniatures sur ivoire ainsi que des portraits à l'aquarelle sur carton.

Il fut un artiste assez talentueux et égala son maître Isabey à plusieurs reprises, notamment à ses débuts lorsqu'on confondit souvent ses œuvres avec celles de ce dernier.

Il adopta plus tard des tons plus jaunâtres en peignant des ombres grisâtres appliquées de larges touches dans un style pointilliste et fut assez prolifique durant sa carrière qui se termina en 1840 quatre ans avant sa mort à Paris.

Nicolas-François Dun naquit pour sa part en 1764 à Lunéville et devint un bon miniaturiste de la fin du XVIIIe siècle. Il poursuivit une honnête carrière durant l'Empire mais n'atteignit cependant pas le niveau d'Isabey ou d'Augustin car son style était plutôt assez sec bien que minutieux. Il travailla notamment en Sicile et à Naples où il peignit les portraits des familles régnantes et réalisa ceux de nombreux aristocrates russes. Il mourut à Naples en 1832.

Joseph Ducreux naquit lui à Nancy en 1735 et devint l'élève de Latour et de Greuze. Il produisit de nombreux portraits à l'huile, très expressifs d'ailleurs, et devint le Premier peintre de Marie-Antoinette après avoir réalisé son portrait à Vienne à l'invitation du duc de Choiseul.

Membre de l'Académie de Vienne et de Saint-Luc, il réalisa aussi des miniatures qui ont disparu et qu'on n'a pas réussi à authentifier depuis. Il ne reste donc que ses peintures, dont des autoportraits très réalistes dans lesquels il se montra souvent en train de faire des grimaces.
on élève. Il utilisa la technique du pointillé appliqué en larges touches avec des couleurs tirant sur le jaune et se montra souvent l'égal de Mme d'Aubigny. Il mourut après 1850.


Page précédente 20/25
Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon