ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page Peintures :
Rechercher dans le site :

Citation
Une oeuvre d'art n'appartient pas à celui qui la regarde mais à celui qui sait la regarder (Marcel Duchamp)

Actuellement
Dernieres petites annonces
15/10: UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE
UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE SUR ferse.hubside.frA très bientot sur le site!!! ...
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Peintures

Ces dossiers réalisés par nos spécialistes vous permettront de découvrir, aussi bien au travers d'entretiens avec des peintres renommés que par des rétrospectives sur un genre ou courant, les trésors de la peinture au fil du temps.
Les miniaturistes de Nancy et de Lorraine

Cet article se compose de 12 pages.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Né en 1767 et mort en 1855, Jean-Baptiste Isabey était le fils d'un marchand et étudia avec Jean Girardet puis Claudot à Nancy. Venu à Paris en 1785, il s'apprêta à fréquenter l'atelier de J-L David mais ce dernier partit alors pour Rome.

François Dumont, auquel il avait été recommandé, ne fit pas grand chose pour l'aider et il fut obligé de gagner sa vie par ses propres moyens en peignant des boutons et en décorant des boites. Il eut cependant la chance de rencontrer la marquise de Sérens qui l'invita à peindre les portraits des enfants du comte d'Artois que Marie-Antoinette désirait offrir à leur mère. Cela lui permit de rencontrer la reine, d'obtenir un appartement à Versailles et de fréquenter la cour.

Lorsque David revint de Rome en 1786, celui-ci l'accepta comme élève dans son atelier et l'aida du mieux qu'il pût. A l'aube de la Révolution, Isabey avait déjà une importante clientèle au sein de l'aristocratie. En raison des événements, il la perdit mais il continua néanmoins à travailler assidûment en peignant les portraits des membres de la Convention.

Sous le Directoire, il fréquenta les salons de Mmes Tallien, de Staël et Récamier et fut rapidement au contact du couple Bonaparte. Il devint alors le maître de dessin d'Hortense et d'Eugène de Beauharnais et l'ordonnateur des fêtes de la Malmaison.





Page précédente 20/25
Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon