ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page Peintures :
Rechercher dans le site :

Citation
L'obscurantisme n'est rien moins que le crépuscule de la pensée

Actuellement
Dernieres petites annonces
15/10: UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE
UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE SUR ferse.hubside.frA très bientot sur le site!!! ...
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Peintures

Ces dossiers réalisés par nos spécialistes vous permettront de découvrir, aussi bien au travers d'entretiens avec des peintres renommés que par des rétrospectives sur un genre ou courant, les trésors de la peinture au fil du temps.
Les miniaturistes de Nancy et de Lorraine

Cet article se compose de 12 pages.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Jean-Baptiste Singry (1782-1824) fut un autre excellent miniaturiste de l'école de Nancy. Fils du peintre Nicolas Singry, il naquit dans cette ville et alla très jeune à Paris où il étudia avec Vincent et Isabey. Il débuta au Salon de 1806 en présentant un auto-portrait et se constitua rapidement une clientèle parmi des artistes et des gens du théâtre.

Excellent dessinateur, il produisit des miniatures très expressives et se montra parfois supérieur à Isabey. Il utilisa la technique du pointillisme avec une préférence pour le jaune accentué par des touches de brun au niveau des couleurs.

De nombreuses miniatures par Singry sont remarquables par leur finesse d'exécution et parfois très sensuelles s'agissant de sujets féminins. On peut regretter qu'il mourut à 42 ans car il aurait certainement produit d'autres chefs-d'œuvre si sa carrière avait été plus longue.

André Léon Larue dit «Mansion» naquit lui aussi à Nancy en 1785. Elève de son père Jacques Larue et d'Isabey, il épousa Marie Bryan, qui travailla également comme miniaturiste.

Il peignit habituellement des miniatures sur ivoire de grandes dimensions mais aussi parfois sur vélin, sur carton, sur porcelaine ou sur émail.

Il réalisa un remarquable portrait de l'impératrice Marie-Louise en 1812 ainsi que ceux de nombreux gens du théâtre, d'artistes et de membres de la noblesse d'Empire.

Mansion, qui travailla également un temps à la manufacture de porcelaine de Sèvres, publia notamment en 1822 un ouvrage intitulé « Lettres sur la Miniature ».

Influencé par Isabey, il fut l'égal d'autres artistes comme Saint, Aubry ou Jacques en utilisant la technique du pointillé et des couleurs légères et en produisant des miniatures souvent charmantes.

Mort après 1834 à Paris, Mansion eut une carrière plutôt prolifique sans pour autant atteindre la célébrité d'un Isabey ou d'un Augustin.




Page précédente 20/25
Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon