ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Filtres
Année

Catégorie


Recherche
Rechercher dans la page Archives des News :
Rechercher dans le site :

Citation
Les dingues de concours visent surtout à être des primés… (AD)

Actuellement
Dernieres petites annonces
01/01: APPEL PRESSANT A DE TRES MAUVAIS PAYEURS
Demeurant dans le secteur de Charleville, M. P. Colas et Mme M. Rosen, qui se présente ...
06/03: Patrice MURCIANO Pop Art
Collectionneur privé sur le second marché de l'art, se sépare d'une de ses deux toile...
21/09: AQUARELLE DE L'ARTISTE ANDRE HUPET
A vendre aquarelle de l'artiste belge André Hupet (1922/1993) réalisée en1991...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Archives des News

Année :
82 titres
FIN DE SIECLE
01 Février 1999


Cet article se compose de 3 pages.
1 2 3
Par Adrian Darmon

Encore un peu plus d'une dizaine de mois avant d'atteindre l'an 2000, l'obstacle magique à franchir pour des milliards d'êtres humains qui auront enfin la sensation de vivre quelque chose d'unique, quoique le XXIe siècle ne commencera en fait que le 1er janvier 2001.

Et après, que se passera-t-il ? A part le bogue de l'an 2000, rien ne changera dans les habitudes des individus, hormis le fait qu'ils vivront des événements qui aujourd'hui restent à venir…

On avait les bull-dogs, on va avoir le dull(triste)-bog qui va mordre les systèmes informatiques et remplir les poches de ceux qui les avaient conçus en oubliant consciemment ou non que lorsque l'horloge devra passer à 2000, elle fera machine arrière. Pour un monde qui va de l'avant, c'est plutôt un comble !

BOGUE CULTUREL

A-t-on jamais évoqué le bogue culturel ? Celui qui bloque les mentalités, qui rend parfois aveugle, qui montre le contraire de ce qu'on pense voir, qui meuble les conversations pour ne rien dire, qui fait croire à certains qu'ils sont avertis et à d'autres qu'ils détiennent la vérité.
Ce bogue là est en fait issu d'un placard poussiéreux de l'Education Nationale qui a oublié depuis belle lurette de favoriser l'enseignement de l'histoire de l'art dans les écoles et les collèges et ainsi privé les jeunes d'une véritable culture.

Ne parlons pas des adultes puisqu'ils ont été laissés pour la plupart livrés à eux-mêmes durant leur enfance. La voie vers la connaissance demeure pour eux étroite sauf pour quelques privilégiés qui ont eu la chance d'avoir des parents qui s'intéressaient à l'art et d'autres qui ont pu le découvrir à la suite d'un coup de cœur.

On court toujours autant les expositions en 1999, et sinon plus, qu'au siècle précédent mais parvient-on à comprendre l'art, à l'évaluer ou à la situer ?
On voit souvent l'art comme l'expression d'une joie profonde ou d'un bonheur.
Voir n'est cependant pas comprendre. La vue n'est qu'illusion- un autre bogue- car un tableau ne se regarde pas. Il faut aller au- delà de la couche picturale, le pénétrer.
Mais d'abord, qu'en est-il de cette prétendue joie profonde, de ce bonheur transcendé à travers une toile ?
Van Gogh n'a jamais été un artiste heureux. Sisley, Modigliani et tant d'autres ont vécu pauvrement. Le Caravage a eu une existence d'homme traqué. Picasso s'est sans cesse remis en question. Goya a mené une vie tourmentée. Cézanne, Soutine et des centaines d'artistes ont dû lutter constamment pour ne pas céder au désespoir alors que Dali était plutôt dérangé et que Chagall se révéla comme un doux inconscient. Chez la plupart des artistes, une œuvre est en fait un cri, une création faite dans la douleur…

Page précédente 7/82
Retour Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon