ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Filtres
Année

Catégorie


Recherche
Rechercher dans la page Archives des News :
Rechercher dans le site :

Citation
A Drouot, les ventes c'est souvent enchères et en hausse (AD)

Actuellement
Dernieres petites annonces
15/10: UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE
UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE SUR ferse.hubside.frA très bientot sur le site!!! ...
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Archives des News

Année :
82 titres
FIN DE SIECLE
01 Février 1999


Cet article se compose de 3 pages.
1 2 3
ACTUALITE PARISIENNE

On a pu admirer les tableaux de Mark Rothko à Paris à partir du mois de janvier mais face aux gammes de couleurs si vibrantes, plus d'un visiteur s'est senti verser une larme ainsi que le voulait le peintre qui oeuvra dans la pauvreté et la douleur sa vie durant avant de mettre fin à ses jours.
On a pu aussi s'extasier devant les œuvres de la collection du docteur Gachet, et notamment certaines toiles émouvantes de Van Gogh, autre martyr de l'art transformé en messie du marché à la fin du XXe siècle.
L'ennui est que rares auront été les gens capables de comprendre les œuvres de Rothko ou celles de la collection Gachet. « Je suis venu, j'ai fait la queue et j'ai vu », pourra dire le visiteur qui aura au moins de quoi parler lors de son prochain dîner entre amis. Ca fait chic de courir les expositions. Ca permet de se rincer l'œil intellectuellement. N'allons pas plus loin. Sur cent mille visiteurs pas plus de mille auront pu analyser et comprendre ce qu'ils ont admiré.

Avant de devenir célèbre, Picasso mangea de la vache enragée durant plus de vingt ans. De Staël n'eut même pas la chance de vivre dans l'aisance et Yves Klein ne connut que le blues pour finalement disparaître à 37 ans.

A croire que les peintres heureux ont formé une petite race vraiment à part.
Le marché de l'art semble avoir besoin de se repaître des artistes maudits pour fonctionner. Van Gogh, Modigliani, Soutine, Juan Gris, Basquiat et tant d'autres sont sa drogue. En attendant, s'il revenait sur terre, Van Gogh deviendrait carrément fou de rage de voir de quelle manière il a été exploité une fois disparu.

Le marché ne vit en fait qu'à travers les artistes morts et quelques rares valeurs sûres encore en vie. Picasso a été le dernier géant de la peinture mais depuis vingt-cinq ans, le marché n'a éprouvé nul besoin d'aller en dénicher un autre puisqu'il y a eu durant cette période suffisamment d'artistes à l'étage inférieur pour le faire vivre.
D'ailleurs, une abondance de géants nuirait à la bonne marche des affaires du fait que la clientèle riche est encore restreinte. On peut donc attendre quelques années supplémentaires pour assister à l'éclosion d'une autre légende de la peinture.
Il s'agit d'une conception bizarre maintenue par des intervenants à l'esprit criminel du fait qu'ils ne cherchent pas à se poser des questions au sujet de ce vide laissé par Picasso.

Certes, l'art ne mourra pas et tel un ver, il poursuivra lentement sa mue. En attendant, il n'a rien d'un ver luisant. Il évolue simplement et imperceptiblement à l'abri des regards mais qu'importe puisqu'il a déjà laissé sa trace d'une manière permanente comme ces vers qui ont rongé les cadavres de Van Gogh, Modigliani et de tous ces artistes dont les œuvres forment un paravent rassurant.

Pour ce qui est de l'art contemporain, il n'y a qu'à circuler et ne rien voir, ou si peu.
Pourquoi ne pas voir en Ripolin, Avi 3000 ou Dulux les peintures de l'an 2000 puisqu'elles servent déjà à la décorations de millions de murs d'habitations ?

Trêve de plaisanterie, on a bien vu des tableaux tout blanc, tout rouge ou tout bleu ou de tout autre couleur accrochés aux cimaises de nombreux musées. On vous dira oui mais, ce blanc, ce rouge, ce bleu, ce n'est pas à la portée du premier venu. Bref, c'est de l'art. On vous affirme bien depuis des années que Omo lave plus blanc mais comment déjà expliquer la notion de plus blanc ?

Page précédente 7/82
Retour Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon