ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Filtres
Année

Catégorie


Recherche
Rechercher dans la page Archives des News :
Rechercher dans le site :

Citation
Un homme accompli n'a en fait rien d'un homme fini...

Actuellement
Dernieres petites annonces
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
01/01: APPEL PRESSANT A DE TRES MAUVAIS PAYEURS
Demeurant dans le secteur de Charleville, M. P. C., chauffeur de taxi, et Mme M. R., ...
06/03: Patrice MURCIANO Pop Art
Collectionneur privé sur le second marché de l'art, se sépare d'une de ses deux toile...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Archives des News

Année :
74 titres
PEUR BLEUE POUR L'ART CONTEMPORAIN


Cet article se compose de 2 pages.
1 2
Force est de constater que l'art contemporain en France n'arrive toujours pas à décoller depuis des années et que le fossé avec les Anglo-Saxons continue sans cesse de s'élargir.

A qui la faute ? Aux intellectuels qui ramènent leur fraise dans les médias, comme le suggère le journaliste Guillaume Durand dans son livre «Peur Bleue» ? Ce n'est pas impossible si on constate qu'il n'y a aujourd'hui plus un Apollinaire ou un André Breton pour sortir les artistes de leur anonymat.

Fils d'un marchand de tableaux, Durand ne manque pas l'occasion de mettre en exergue dans son livre son amour pour l'art contemporain en signalant qu'après Malevitch, il n'y a plus eu d'artiste aussi révolutionnaire et en expliquant en particulier que la représentation du vide en peinture fait peur aux gens bien pensants.

Représenter le vide, voilà une question intéressante. Encore faut-il qu'il ne s'agisse pas du néant. Un propos doit toujours avoir un sens et Malevitch n'a pas peint du blanc sur du blanc sans expliquer sa démarche à travers des écrits pertinents. Voilà ce que tout artiste contemporain devrait méditer alors que nombreux sont ceux qui produisent des oeuvres qu'ils ne parviennent pas à expliquer. En fait, l'automatisme a toujours un sens pour peu qu'on parvienne à se situer soi-même.

Guillaume Durand croit avoir ainsi tout compris alors qu'en réalité, il n'a fait que saisir qu'un aspect des choses. Etre le fils d'un marchand d'art qui aimait Yves Klein ne signifie pas qu'il puisse détenir à coup sûr la vérité. A tout le moins, Durand aurait dû être critique d'art plutôt que journaliste car même si son passe-temps favori consiste à collectionner des oeuvres contemporaines, il lui faudrait se consacrer totalement à sa passion pour nous apporter des jugements plus convaincants . A être ainsi entre deux chaises, il risque finalement de se retrouver dans le même panier que ceux qu'il accuse.

Maintenant, si l'art contemporain français reste au purgatoire, c'est pour la raison bien simple que la majorité des galeries ne font pas leur travail afin d'appuyer les artistes et que les médias ne font pas grand chose pour défricher le terrain et découvrir de nouveaux talents.

La FIAC, dont le succès repose essentiellement sur des artistes consacrés pour la plupart morts depuis des années, n'est qu'un miroir déformé de l'art contemporain lequel se perd de plus en plus dans un dédale de mouvements qui laissent le grand public hébété. Les collectionneurs forment quant à eux un bataillon agissant en désordre, au gré de leurs coups de coeur, de l'influence de galeristes ou des choix des critiques.

On n'a pas encore trouvé le chemin qui mène à la compréhension de l'art contemporains que de nouvelles voies, voire des impasses, se dessinent avec l'utilisation de la vidéo ou des ordinateurs et qu'à la fin on ne sait plus où se situer, entre des tendances qui font appel à des moyens classiques ou à des idées qui oscillent entre l'existentialisme et la sociologie face à d'autres qui surfent sur le virtuel.

Page précédente 5/74
Retour Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon