ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page Styles époques :
Rechercher dans le site :

Citation
La liberté d'expression s'arrête là où l'expression dépasse les bornes de la liberté

Actuellement
Dernieres petites annonces
21/09: AQUARELLE DE L'ARTISTE ANDRE HUPET
A vendre aquarelle de l'artiste belge André Hupet (1922/1993) réalisée en1991...
13/02: OEUVRES CONFIEES NON RESTITUEES
Des oeuvres confiées en décembre 2015 et janvier 2016 à R. Martiniani, un marchand do...
24/12: VOL DE DEUX GRAVURES DE LA FIN DU XVE SIECLE
Deux gravures sur vélin provenant d'un incunable de la fin du XVe siècle, l'une repré...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Styles époques

Art et histoire

Cet article se compose de 2 pages.
1 2
L'art est dans l'histoire tout comme l'est l'histoire de l'art puisqu'il est lié à un contexte que seule l'histoire peut restituer.
Selon l'historien d'art Hubert Damisch, ce que met en forme l'œuvre d'art vient de plusieurs horizons. L'œuvre n'est pas seulement produite par l'histoire, elle induit de l'histoire sous des modes variés et nuancés.

Toutefois, concernant les oeuvres d'art, l'histoire ne peut pas tenir de lieu de pensée ni constituer un jugement définitif. Il suffit de prendre la préhistoire en exemple puisque dans ce domaine on ne dispose que de repères archéologiques et techniques sans l'appui d'aucun témoignage écrit ou oral qui nous soit parvenu. Il n'existe donc aucune donnée historique en dépit du fait que les études ont pu se développer sans l'apport de l'histoire.

Il y a cependant une histoire sociale de l'art mais plus important est le destin ultérieur de l'œuvre par son action et ses effets qui se sont prolongés jusque dans la culture présente.
Il est de fait que l'œuvre d'art garde un sens en dehors de son contexte historique et il serait mal venu de voir les oeuvres d'art avec les yeux des contemporains, de ceux qui en furent les premiers témoins ou les premiers destinataires.
De ce fait, interroger une œuvre d'art c'est d'abord être amené à s'interroger sur ce qu'il en est de notre propre regard et se demander comment et pourquoi cette œuvre continue de fonctionner, une fois séparée de son contexte d'origine et qu'elle ne cesse pas de nous interpeller ou de nous ravir.
En matière d'art, l'interprétation réussie d'une œuvre implique donc qu'elle soit plus présente que jamais à nos yeux et qu'elle résiste à toutes ces tentatives d'explication qui tendent à la reléguer dans un arrière-plan avec un rapport à l'histoire. Il suffit de comparer l'histoire des arts avec celle des sciences laquelle comporte un enjeu de vérité au niveau de la découverte scientifique. On ne peut tomber dans ce schéma en parlant de l'art qui serait ainsi lié à des critères idéologiques, voire des arbitraires.

Il y a des enjeux esthétiques à prendre en compte car l'histoire de l'art est informée par l'esthétique quoique le problème est de savoir si connaître parfaitement une œuvre permet d'en conclure à sa valeur de beauté. On peut également à l'inverse chercher à savoir si l'on peut atteindre à une connaissance parfaite des oeuvres, sans que soit posée la question de la qualité esthétique. Il faut peut-être dire que l'histoire n'est jamais mieux elle-même que quand, loin de se contenter de replacer les oeuvres dans leur contexte d'origine, elle s'efforce de présenter à travers le temps qui les a vus naître, le temps qui les connaît. On se trouve ainsi confronté au besoin de lire une œuvre avec le regard de son temps, indépendamment de l'histoire dont elle fait partie.

Page précédente 5/12
Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon