ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page Styles époques :
Rechercher dans le site :

Citation
Un amateur d'art est généralement un pro au niveau du savoir (A.D)

Actuellement
Dernieres petites annonces
15/10: UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE
UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE SUR ferse.hubside.frA très bientot sur le site!!! ...
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Styles époques

Art et histoire par Adrian Darmon

Cet article se compose de 2 pages.
1 2
En outre, on ne peut négliger certaines grandes ruptures artistiques dans le cours de l'histoire qui ne correspondent pas toujours avec des changements de société mais aux évolutions des artistes en dehors du contexte de l'histoire. 
 
Lorsque la peinture à l'huile est apparue, le Moyen Âge n'était pas encore terminé. Lorsque les premiers tableaux de perspective ont commencé à être produits, la Renaissance n'était pas encore une réalité. Lorsque le Caravage a traité du réalisme dans ses oeuvres, les critères en matière de représentation picturale à son époque n'avaient pas encore évolué et son genre tellement révolutionnaire n'a finalement été pleinement reconnu qu'au XIXe siècle. En ce sens, les oeuvres du Caravage ne correspondent pas à l'esprit ou à l'histoire de la fin du XVIe siècle tout comme celles de Van Gogh qui ne se sont pas inscrites dans le mouvement en vogue de la peinture de la fin du XIXe siècle. Incompris à leurs époques, ces deux artistes, tout comme d'autres, sont devenus des légendes de l'histoire de l'art alors qu'aujourd'hui leurs oeuvres nous interpellent tant et qu'on peut les expliquer ou les décortiquer à loisir.

L'histoire de l'art sert avant toute chose à dresser une chronologie sans se conformer à un rapport précis avec l'évolution de l'humanité. On le constate avec la préhistoire avec des oeuvres pariétales créées selon une étroite continuité entre 30 000 et 10 000 ans avant J .-C tandis que l'accélération de l'histoire après cette période n'a pas été vraiment synchrone avec l'évolution de l'art. On constate aussi des régressions esthétiques à certaines périodes dues à plusieurs facteurs qui n'ont pas tous un lien avec l'histoire mais plutôt avec la sociologie.

L'art durant l'antiquité a dépendu des systèmes en place par les Grecs et les Romains puis par la suite de la puissance progressive de la Chrétienté à partir du IVe siècle jusqu'à ce que les artistes se libèrent progressivement de sa férule pour atteindre une autonomie dans la création. Par la suite, l'art néoclassique a vu le jour avant même l'instauration de l'Empire en France dont le style s'est inscrit dans cette mouvance. L'art impressionniste n'a pas percé durant la seconde moitié du XIXe siècle mais plutôt au début du XXe, soit une quarantaine d'années après son apparition, alors que les historiens l'inscrivent dans l'histoire des années 1880-1890. Quant au Cubisme, on ne pourra pas affirmer qu'il corresponde à la période des années 1910-1920 mais qu'il constitue un mouvement précurseur tant il a été généralement à l'opposé des goûts des individus de cette époque. On peut d'ailleurs mieux appréhender aujourd'hui les oeuvres cubistes créées durant la Première Guerre Mondiale et mieux les interpréter que les contemporains qui les ont vu naître.

En conclusion, l'importance de ce qui est réalisé à présent ne peut être totalement compris aujourd'hui alors que demain on pourra la mesurer avec plus d'à-propos. En fait, rares ont été les artistes chez qui on a pu de leur vivant déceler leur génie. Il a fallu la longévité d'un Renoir, d'un Monet, d'un Rodin ou d'un Picasso pour concevoir à temps qu'ils avaient été des pionniers dans leur art mais d'autres ont disparu sans connaître la consécration.

Page précédente 6/13
Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon