ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page Peintures :
Rechercher dans le site :

Citation
Il vaut mieux être un has been qu'un never has been (Woody Allen)

Actuellement
Dernieres petites annonces
15/10: UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE
UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE SUR ferse.hubside.frA très bientot sur le site!!! ...
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Peintures

Ces dossiers réalisés par nos spécialistes vous permettront de découvrir, aussi bien au travers d'entretiens avec des peintres renommés que par des rétrospectives sur un genre ou courant, les trésors de la peinture au fil du temps.
Homards et raisins, symbolique cachée

Cet article se compose de 7 pages.
1 2 3 4 5 6 7
HOMARD
et RAISINS,
symbolique cachée

Ecole du Nord, XVIIe siècle

Jan Davidsz de Heem (1606-1684), Nature morte de banquet
Parmi les thèmes de natures mortes au XVIIe siècle les vases des fleurs, les bouquets et guirlandes sont de loin les plus traités.

Chaque plante selon un code picturale comporte un symbole, soit religieux (la fleur de lys – la Vierge Marie), soit les symboles philosophico-existentielles (la fleur de pavot – un sommeil éternel, une tulipe – la mort, etc.).

Nous nous sommes particulièrement intéressés à une série des tableaux, en majorité flamands, comportant dans les natures mortes le tandem symbolique des raisins – homards.
A première vue, ces natures mortes sont bien composées et colorées par la teinte vivace du rouge-carmin des homards.

Ces tableaux peuvent paraître ordinaires mais recèlent en fait une expression profonde à travers une symbolique mystérieuse camouflée dans les grappes de raisins et ces crustacés appétissants.
En fait, le code des symboles chez les peintres flamands résulte d'une division religieuse entre le Nord et le sud de Flandres. Les peintres du Nord, suivant le rite protestant, ne peuvent représenter dans leurs peintures l'image de Dieu, ni une «image sainte» en général.
Ils contournent donc les interdits en utilisant le code des symboles picturaux ( en dehors des clous de girofles, chrysanthèmes, insectes, huîtres, citrons, bulles d'air, du vin etc.) en peignant notamment des grappes de raisins et des homards.
Page précédente 24/25
Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon