ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Filtres
Année

Catégorie


Recherche
Rechercher dans la page Archives des News :
Rechercher dans le site :

Citation
Je ne parle pas aux cons, ça les instruit (Audiard)

Actuellement
Dernieres petites annonces
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
01/01: APPEL PRESSANT A DE TRES MAUVAIS PAYEURS
Demeurant dans le secteur de Charleville, M. P. C., chauffeur de taxi, et Mme M. R., ...
06/03: Patrice MURCIANO Pop Art
Collectionneur privé sur le second marché de l'art, se sépare d'une de ses deux toile...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Archives des News

Année :
207 titres
Les ventes à Paris du 24 au 26 avril: rien de spectaculaire
02 Mai 2002



Les ventes organisées à Paris entre le 24 et le 26 avril 2002 n'ont pas donné lieu à des résultats spectaculaires en raison du pont du 1er mai.

Le 24 avril, le groupe Massol a vendu pour 27 000 euros un lion d'échiffre assis en pierre grise (hauteur 110 cm) datant du XIIe siècle et provenant d'Angkor Vat (Cambodge). D'autre part, un vahana nandi (longueur 52 cm), taureau servant Shiva représenté accroupi et datant de la période d'Indrapura (IXe-Xe siècle) de la culture Sham du Champa a atteint 19 500 euros.

L'étude Boisgirard a obtenu 33 000 euros pour une lampe de table d'Argy Rousseau, modèle à décor d'angles aigus, à piétement conique facetté et abat-jour demi-sphérique cannelé, en pâtes de verre noir et rouge sur fond marmoréen ambré, monture d'origine en fer forgé (Hauteur 35 cm, diamètre 21 cm).

Le groupe Tajan a recueilli une enchère de 46 000 euros pour une huile sur toile de Georges-Paul Masure datée de 1910 et intitulée «La distraction du modèle» (232 x 151 cm). Une huile sur panneau de Johan-Barthold Jongkind datée de 1873 et titrée «Environs de Dordrecht» ( 21 x 15 cm) a atteint 21 000 euros.

« L'innocence », une huile sur panneau (33 x 24 cm) de Gustave Jacquet (1846-1909) a été adjugée pour 12 500 euros, au double de son estimation, et un dessin au fusain et à la craie par Henri Le Sidaner intitulé «Rondes de jeunes filles» (96 x 133 cm) a atteint 10 500 euros. Au cours de la même vacation, une huile de jeunesse de Piet Mondrian intitulée « Les Lavandières près du Canal » (31 x 38 cm) vers 1895/1900 a atteint 26 000 euros.

L'étude Laurin-Guilloux-Buffetaud a vendu pour 42 000 euros les «Grans chroniqs de France » (Paris, Guillaume Eustace, 1514) reliées par Lortic en maroquin rouge à décor à la fanfare de compartiments quadrilobés chacun orné d'une fleurs de lys de maroquin bleu. « Les Tragédies » (Paris, Abel l'Angelier 1599) de Robert Garnier (1545-1590) ont été adjugées pour 31 000 euros sur une estimation de 4 500 euros. L'édition originale de « La Princesse de Clèves » (Paris, Claude Barbin 1678) de Madame de Lafayette a été vendue pour 40 000 euros.

La première édition à pagination suivie (Paris, Gabriel Quinet, Louys Billaine, 1666) regroupant huit comédies de Molière a été adjugé pour 27 000 euros. La seconde édition collective à pagination suivie (Paris, Denys Thierry, Claude Barbin 1674 et 1675) constituant la première reconnue et corrigée par Molière, les 7 volumes reliés en maroquin bleu souple de Trautz-Bauzonnet au chiffre du comte Roger du Nord a atteint 26 000 euros, mille euros de plus que la première édition collective complète (Paris, Denys Thierry, Claude Barbin, Pierre Trabouillet, 1682) comprenant six pièces de Molière en édition originale (Don Garcie de Navarre, l'Impromptu de Versailles, Dom Juan ou le Festin de Pierre, Mélicerte, les Amants magnifiques, la Comtesse d'Escarbagnas) ornée de 30 figures par Brissart, gravées par Sauvé.

A l'EspaceTajan, joli succès pour la peinture naïve avec quelques enchères conséquentes, notamment pour René Rimbert (1896-1991) dont le paysage à la bonne sœur, 1927 (65 x 52 cm) a été vendu pour 27 000 euros et pour le Douanier Rousseau dont le portrait de Frumence Biche en civil (60 x 72 cm) a été adjugé pour 70 000 euros.

L'autoportrait de Camille Bombois (45 x 33 cm) a été vendu pour 16 000 euros alors que «Salut l'artiste» (64,5 x 46 cm) par le même artiste a atteint 29 000 euros.
« Gentilhomme, vins et liqueurs » (33,5 x 55 cm) par Gertrude O'Brady, artiste née vers 1901, a séduit un amateur pour 14 500 euros.

Bons scores également pour Pierre Lefranc (1887-1972) dont le tableau « Fumée » daté de 1930 (60 x 72 cm) a été vendu pour 39 000 euros sur une estimation de
9 000 euros alors que « Paris vu sous la Tour Eiffel » (31 x 40 cm), une huile sur toile marouflée sur panneau, a atteint 14 000 euros et que « La Bouée I.F 1 » (48 x 64 cm), une huile sur panneau, a été adjugée pour 10 500 euros.

Page précédente 39/207
Retour Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon