ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Filtres
Année

Catégorie


Recherche
Rechercher dans la page Archives des News :
Rechercher dans le site :

Citation
Face à une conjoncture, il ne faut pas se perdre en conjectures (Adrian D.)

Actuellement
Dernieres petites annonces
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
01/01: APPEL PRESSANT A DE TRES MAUVAIS PAYEURS
Demeurant dans le secteur de Charleville, M. P. C., chauffeur de taxi, et Mme M. R., ...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Archives des News

Année :
207 titres
Jacques Chirac veut renforcer le rôle culturel de l'Etat
02 Mai 2002



Le thème de la culture a été curieusement absent des débats qui ont précédé le premier tour de l'élection présidentiel bien que le Président sortant ait détaillé au début du mois d'avril 2000 un programme élaboré en grande partie par Jean-Jacques Aillagon, président du Centre Pompidou.

Jacques Chirac estime que le rôle du ministère de la Culture doit être renforcé et que celui-ci devra être « sanctuarisé » pour ne pas subir des coupes claires dans son budget, l'Etat devant être le régulateur et le soutien de l'activité culturelle en travaillant de concert avec les collectivités locales et les représentants des grandes industries culturelles.

Le Président de la République considère que les musées et autres grands établissements comme l'Opéra, la Bibliothèque nationale de France ou la Cité de la Musique comme des outils du ministère tout en souhaitant leur donner une autonomie de fonctionnement plus large.

Celui-ci estime en outre que la décentralisation doit être poursuivie mais selon une redéfinition du niveau de responsabilité des collectivités locales et qu'il faut veiller plus efficacement à assurer l'égalité de l'accès à la culture pour tous les citoyens.

Jacques Chirac envisage la création d'une agence culturelle, un peu sur le mode du British Council pour que l'exception culturelle soit mieux admise par les partenaires européens de la France. Il a également insisté sur le besoin d'une redynamisation de l'éducation artistique et culturelle dans l'enseignement primaire et secondaire et s'agissant du patrimoine, celui-ci a proposé de réformer les services administratifs des Monuments historiques.

Enfin, il s'est déclaré en faveur de l'adoption d'une loi destinée à favoriser l'extension du mécénat privé ou d'entreprise et la création de fondations qu'il juge pas assez nombreuses.

Jean-Marie Le Pen, leader du Front national, a parlé de son côté de « génocide culturel » en prétendant que la civilisation française était systématiquement détruite.

Estimant que « la tocade chiraquienne pour les arts premiers participe de cette culture branchée dont le néant n'a d'égal que la logorrhée qui la promeut », il a conclu que la France vivait sous un « art officiel » non figuratif dominé par César, Arman ou Soulages et que les musées font l'objet d'une orientation « à caractère totalitaire ».

Le beau et le vrai selon Le Pen, qui propose la création d'un ministère des Beaux-Arts en lieu et place du ministère de la Culture, seraient à l'en croire étouffés. Il a ajouté que la France vit une « époque nazie ou stalinienne du point de vue de l'art ».

Le programme du FN prévoit ainsi de réserver les subventions publiques aux créations artistiques qui respectent l'identité nationale française comme « les valeurs de notre civilisation » et suggère de supprimer les financements de fonds ou d'établissements jugés inutiles.

Le FN désire par ailleurs faire bénéficier les héritiers de demeures historiques d'une législation fiscale avantageuse et développer le mécénat privé.

Enfin, il entend assurer la défense de la langue française, dénoncer la programmation d'auteurs apôtres de l'absurde ou du nihilisme comme Brecht, Kafka ou Beckett et mettre plutôt en avant des auteurs comme Paul Morand ou André Josset ou encore le conteur breton Tanguy Malemanche. Il préconise par ailleurs, l'apprentissage du chant choral et de priver de tout soutien public les musiques «rap» ou « techno ».

Le programme culturel du FN, qui a peu de chances de prendre le pouvoir à l'issue des élections législatives, n'a évidemment rien de réjouissant puisque ses propositions ressemblent en grande partie à celles qui furent appliquées en Allemagne par le régime national-socialiste entre 1933 et 1945. Il n'offre rien d'autre qu'une énorme régression de l'art et de la culture en France dont la réforme est néanmoins urgente.

Page précédente 40/207
Retour Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon