ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Filtres
Année

Catégorie


Recherche
Rechercher dans la page Archives des News :
Rechercher dans le site :

Citation
Il n'y a que la culture qui peut sauver un être humain en ce bas monde (Frederico Zeri)

Actuellement
Dernieres petites annonces
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
01/01: APPEL PRESSANT A DE TRES MAUVAIS PAYEURS
Demeurant dans le secteur de Charleville, M. P. C., chauffeur de taxi, et Mme M. R., ...
06/03: Patrice MURCIANO Pop Art
Collectionneur privé sur le second marché de l'art, se sépare d'une de ses deux toile...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Archives des News

Année :
41 titres
LIQUIDATION DE L'ETUDE LOUDMER
01 Décembre 1998


La société du commissaire-priseur Guy Loudmer a été placée en liquidation judiciaire par le tribunal de grande instance de Paris le 11 décembre 1998.

La société civile professionnelle Loudmer et celle de M° Guy Loudmer étaient en redressement judiciaire depuis le 12 décembre 1997.

Le passif déclaré par les créanciers se monte à 380,9 millions FF pour la SCP Loudmer et à 399,4 millions FF pour M° Guy Loudmer. Le tribunal avait déjà prononcé la liquidation judiciaire de son fils, M° Philippe Loudmer, en fuite depuis la fin de l'année 1997, lequel avait un passif de 223,7 millions FF.
Connu comme un des commissaires-priseurs les plus célèbres de Paris, M° Loudmer a été poursuivi pour sa gestion de l'association créée pour la vente des tableaux des époux Bourdon qui avait rapporté 509 millions FF en 1990. La justice le soupçonne d'avoir perçu des honoraires indus, d'avoir fraudé le fisc et fait disparaître environ 100 millions FF du produit de cette vente. M° Loudmer aurait également commis des irrégularités et des détournements au préjudice de son étude.

Mis en examen le 24 octobre 1997, M° Loudmer avait été incarcéré pour «abus de confiance aggravé, recel et complicité». Libéré un mois plus tard, il avait été remis en détention le 14 janvier 1998 par la chambre d'accusation puis à nouveau libéré le 13 mai contre le paiement d'une caution de 5 millions FF.

Page précédente 7/41
Retour Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon