ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page Biographies :
Rechercher dans le site :

Citation
"Si on approchait des vrais tableaux un miroir, celui-ci devrait se couvrir de buée car les vrais tableaux respirent" (Picasso)

Actuellement
Dernieres petites annonces
28/08: A VENDRE TABLEAU DE DAVID GRAUX
A VENDRE TABLEAU DE DAVID GRAUX INTITULE   ATTRACTION LUNAIRE 60 X 73 C...
28/08: A VENDRE SCULPTURE D'YVES PIRES
A VENDRE SCULPTURE D'YVES PIRES TITREE L'ENVOL SACRE  RESINE HAUTEUR 170 CM AVEC...
25/08: DESSINS,AQUARELLES, GOUACHES
RECHERCHE  DESSINS , AQUARELLES, GOUACHES EPOQUE CONTEMPORAINE PETITS FORMATS UNIQ...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Biographies

Artcult vous propose une sélection de biographies de grands maîtres. Sélection par Adrian Darmon.
Page précédente 6/57
Retour
Aristide MAILLOL
Date naissance/Mort : 1861-1944
Nationalité : Français
Activité : Peintre et sculpteur
Fourchette de prix : Entre 50 000 et 300 000 euros pour des huiles - Entre 30 000 et 2 millions d'euros pour des sculptures
Né à Banyuls-sur-Mer dans une famille de paysans le 8 décembre 1861 et mort dans la même ville le 24 septembre 1944, Aristide Joseph Bonaventure Maillol fit ses études au collège de Perpignan, où sa première récompense fut un prix de dessin, avant de fréquenter l'école des Beaux-Arts à Paris où il eut comme premiers maîtres Cabanel et Gérôme.

Peu enclin à supporter les contraintes académiques, il s'essaya d'abord à la peinture avant d'être sous le charme des Impressionnistes. Présenté pa le peintre hongrois Rippl-Ronaï au groupe des Nabis en 1893, il continua longtemps à peindre des paysages avant de découvrir à 36 ans l'oeuvre de Paul Gauguin, ce qui l'amena alors à produire des sculptures sur bois et à pratiquer la céramique.

Ami de Bourdelle vers 1889, il fit également la connaissance de Bonnard, Roussel, Denis et Vuillard tout en fréquentant Picasso dès 1899 avant de nouer une profonde relation avec Matisse à partir de 1905. En 1902, il montra ses oeuvres dans une exposition personnelle organisée par Vollard à Paris et exposa pour la première fois au Salon d'Automne de 1904.

Il avait néanmoins failli se consacrer exclusivement à la tapisserie en ouvrant un atelier à Banyuls en 1893 avant d'éprouver un choc face aux oeuvres de Gauguin. Un voyage en Italie et en Grèce, au cours duquel il visita de nombreux musées, où il fut en admiration devant des sculptures antiques, le poussa alors définitivement à devenir sculpteur.

Maillol ne tarda pas à produire des sculptures plus à l'instinct que sous une quelconque influence en représentant des femmes bien en chair aux formes bien plus pures et rondes que celles de Rodin.

L'artiste, qui n'abandonna toutefois pas la peinture, créa alors de nombreux chefs d'oeuvre comme "La Nuit", "Les Deux Penseuses", "Pomone", "La Pensée Latine", "Femme debout à la draperie", "Femmes à la colombe", "Baigneuse", "Jeune fille à la couronne de primevères" ou"Jeunes filles à la pendule", le monument à Cézanne et tant d'autres sculptures, des oeuvres robustes et souvent sensuelles.

En cela, Maillol, véritable créateur des formes, opéra une révolution aussi importante que celle de Rodin, qui avait vu en lui son successeur quoiqu'il fût en fait un artiste bien plus proche de la nature que ce dernier en réalisant des oeuvres typiquement reconnaissables.

Durant les années 1930, Maillol manifesta encore plus son génie en prenant comme modèle la jeune Dina Vierny qui s'associa étroitement à son travail avant de devenir la gardienne jalouse de sa mémoire pour finalement créer en 1995 un musée portant son nom.

On connaît trop Maillol comme sculpteur au point d'oublier qu'il fut longtemps un peintre doté d'un certain talent dont les toiles aux accents fauvistes sont très recherchées des amateurs. Il n'en reste pas moins que ce sont de loin ses sculptures qui ont marqué les esprits au point qu'on l'a considéré comme l'égal de Rodin alors qu'il est difficile de comparer les deux artistes pour déterminer celui qui a eu la plus grande influence sur la sculpture du XXe siècle.

On peut donc certes louer l'accent novateur de Maillol mais aussi regretter qu'il soit resté résolument classique dans sa modernité puisqu'il ne se laissa jamais tenter par aucun courant avant-gardiste, comme le Cubisme. Ses sculptures ont toujours été typiques de son art et aisément reconnaissables à travers leurs rondeurs et leurs expressions. Si elles n'ont pas la nervosité et le lyrisme de celles de Rodin, elles respirent néanmoins une joie de vivre et une profonde suavité qui les rendent à certains égards immortelles.

Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Avec Antiquites Camille Bugri, Antiquaire Tours - Réalisé par Adrian Darmon