ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Filtres
Année

Catégorie


Recherche
Rechercher dans la page Archives des News :
Rechercher dans le site :

Citation
Un peintre de tableaux érotiques donne un tour de vice à son oeuvre... (AD)

Actuellement
Dernieres petites annonces
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
01/01: APPEL PRESSANT A DE TRES MAUVAIS PAYEURS
Demeurant dans le secteur de Charleville, M. P. C., chauffeur de taxi, et Mme M. R., ...
06/03: Patrice MURCIANO Pop Art
Collectionneur privé sur le second marché de l'art, se sépare d'une de ses deux toile...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Archives des News

Année :
41 titres
L'EUPHORIE AU RENDEZ-VOUS DU MARCHE DE L'ART POUR LE PREMIER SEMESTRE DE 1998
01 Juin 1998


Cet article se compose de 2 pages.
1 2
Le marché de l'art a vécu de beaux moments durant le premier semestre de 1998 avec un retour à la hausse pour les tableaux contemporains, une bonne tenue des Impressionnistes et de remarquables résultats pour les maîtres anciens.

Ce premier semestre a été marqué par l'annonce du rachat intégral de Christie's, première maison de vente dans le monde, par le groupe français Artémis dirigé par François Pinault. Cette annexion d'un fleuron britannique, vieux de plus de 230 ans, a fait grand bruit dans le monde de l'art tout en braquant les projecteurs sur la place de Paris qui pourrait ainsi prétendre retrouver le rôle qu'elle avait perdu depuis 25 ans à condition que la réforme du statut des commissaires-priseurs permette aux grosses études de lutter sur un pied d'égalité avec Londres et surtout New York. Toutefois, on voit mal de quelle manière la prise de contrôle de Christie's pourrait vraiment profiter à Drouot dont le système de fonctionnement repose sur un groupement de commissaires-priseurs pour la plupart jaloux de leur autonomie. Pour l'heure, aucune étude n'est à même de posséder les structures de Christie's afin de pouvoir rivaliser avec cette maison qui une fois installée à Paris drainera une grande partie des vendeurs importants au détriment des études parisiennes. De plus, ces derniers pourront profiter des ventes new-yorkaises de Christie's pour bénéficier d'avantages intéressants au niveau des frais de ventes

DES RESULTATS SPECTACULAIRES

Au chapitre des ventes, la période écoulée (jusqu'au 10 juin) aura été riche d'événements majeurs surtout à New York où les enchères en millions de dollars ont valsé malgré un couac enregistré en mai dernier par Christie's dont la vente de tableaux impressionnistes, avec un Renoir resté en rade à 15 millions de dollars, a été loin de tenir ses promesses.
New York a cependant tenu le haut du pavé avec des enchères retentissantes, notamment sur Claude Monet: 12,1 millions de dollars pour «Le Grand Canal de Venise» (Sotheby's, le 13 mai) et 5,2 millions de dollars pour «Le Pont de Waterloo dans le brouillard» (Christie's le 5 mai ), sur Degas: 6,6 millions de dollars pour «Après le Bain» (Sotheby's le 14 mai), sur un dessin de Van Gogh : 5,2 millions de dollars pour «Bateaux sur la plage aux Saintes-Maries-de-la-Mer» (Christie's le 5 mai), sur Courbet: 2,9 millions de dollars pour «La Belle Irlandaise» (Sotheby's le 13 mai), sur Lucian Freud, artiste anglais né en 1922, pour «Interior W11 after Watteau» : 5,8 millions de dollars (Sotheby's le 14 mai), sur Warhol, une mise explosive de 17,3 millions de dollars pour «Orange Marilyn» qui a catapulté le roi du Pop Art au sommet puisque son précédent record n'était que de 4 millions de dollars (Sotheby's le 14 mai), sur Giacometti pour sa sculpture « Homme qui marche III» : 2,9 millions de dollars (Christie's le 12 mai)
Autre grand moment : la vente de la collection du duc et de la duchesse de Windsor par Sotheby's du 19 au 27 février comprenant 44 000 souvenirs dont les estimations ont été pulvérisées avec un produit de 23,4 millions de dollars par rapport aux 8 millions de dollars espérés. La plus haute enchère, 2,3 millions de dollars, a été portée sur un portrait équestre du prince de Galles par Sir Alfred Munnings.
New York a également fait fort avec les maîtres anciens lors de sa vente du 30 janvier avec un produit de 53 millions de dollars, confirmant ainsi la délocalisation de ce secteur. On signalera dans cette vente, un Rembrandt, portrait d'un homme barbu en manteau rouge, adjugé 9 millions de dollars et un Rubens, «La Tête de St Jean Baptiste présentée à Salomé », acheté un peu plus de 2 millions francs par le marchand Charles Bailly à Fontainebleau il y a neuf ans, qui a trouvé preneur à 5,5 millions de dollars.
En général, les tableaux modernes et contemporains se vendent mieux et se situent parfois pour certains artistes à des niveaux similaires de ceux de 1990.
Londres est néanmoins en recul pour les tableaux modernes, le marché étant de plus en plus actif à New York, stable pour les tableaux anciens, en pointe pour les manuscrits enluminés, les miniatures et les ventes d'art oriental et extrême-oriental. Globalement, le marché est très actif avec cependant la crainte d'un dérapage qui pourrait être la conséquence de la crise économique et financière en Asie du sud-est. Le maelström boursier qui a secoué Tokyo a considérablement freiné l'ardeur des acheteurs japonais aujourd'hui moins actifs sur le marché de l'art.
A Paris, parmi de nombreuses ventes hétéroclites on a enregistré quelques surprises de taille notamment le 3 juin lorsqu'une nature morte inédite au pichet et à l'assiette de fromages par Clara Peeters, artiste flamande de la première moitié du XVIIe siècle, a été achetée auprès de l'étude Ferri pour la coquette somme de 10,1 millions sur une estimation de 1,5 million. Jamais en quatre ans un tableau ancien n'avait atteint une telle somme à Paris.

Page précédente 15/41
Retour Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon