ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Filtres
Année

Catégorie


Recherche
Rechercher dans la page Archives des News :
Rechercher dans le site :

Citation
Une oeuvre d'art n'appartient pas à celui qui la regarde mais à celui qui sait la regarder (Marcel Duchamp)

Actuellement
Dernieres petites annonces
15/10: UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE
UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE SUR ferse.hubside.frA très bientot sur le site!!! ...
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Archives des News

Année :
41 titres
L'EUPHORIE AU RENDEZ-VOUS DU MARCHE DE L'ART POUR LE PREMIER SEMESTRE DE 1998
01 Juin 1998


Cet article se compose de 2 pages.
1 2
Autre surprise, les huit millions enregistrés dans une vente courante dirigée par M° Million pour un tableau d'un Saint Pierre en prière, estimé 50 000 francs le matin de la vacation, qui était authentifié en dernière minute comme une œuvre perdue de Fragonard.

Parmi les autres résultats intéressants: l'enchère de 7,5 millions pour Kees van Dongen, «Le Lit de la Bonne», celle de 2,5 millions pour une huile sur carton de Rouault, «Fathma»,
l' adjudication à 1,95 million francs d'un Fautrier, «Tête d'Otage N°4» ou encore celle de 3,1 millions francs pour des vases Louis XVI en porcelaine bleue de Chine à monture de bronze doré, enchères enregistrées chez Ribeyre-Baron, et les 2,2 millions francs portés sur une bague sertie d'un diamant solitaire de 17,25 carats chez Million le 17 mars.

On peut encore citer les 300 000 francs payés pour une médaille en bronze de Louis XII et Anne de Bretagne fondue en 1499 et estimée 30 000 francs le 27 mai chez Tajan, l'enchère record de 790 000 francs pour le tableau de François-Pierre-Bernard Barry, «Le débarquement du sultan Abd-ul Aziz à Ras el-Tyn», le 3 juin chez Ferri, celle de
850 000 francs pour une statue Dogon, influence Bambara du Mali, le 7 juin chez de Ricqlès, les 770 000 francs déboursés pour un tableau de Félix Ziem, «Bateaux pavoisés un jour de fête à Venise », le 18 mai chez Tajan, les 3 700 000 francs généreusement accordés pour un bracelet Cartier tutti frutti en platine articulé serti de diamants et de pierres précieuses, le 12 mai chez Cornette de St-Cyr, les 1 520 000 francs payés sur une estimation de 120 000 francs pour «La France et son armée », exemplaire hors commerce de l'ouvrage du général de Gaulle édité en 1938, avec un envoi de l'illustre auteur au maréchal Pétain, le 12 mai chez Tajan, les 950 000 francs enregistrés pour une gouache de Chagall, «le Peintre», le 25 avril chez Cornette de St-Cyr, les 2,4 millions francs portés sur un samovar en argent de Fabergé pesant près de neuf kilos et estimé au mieux 300 000 francs, le 5 mars au Crédit Municipal de Paris, les 2 550 000 francs misés sur une console en bois doré d'époque Louis XVI chez PIASA le 25 mars, l'enchère de 2 550 000 francs pour un tableau pointilliste de Paul Signac,
«Avignon le Matin», le 24 mars chez Tajan, les 1,9 million de francs consacrés à un petit bureau de pente de BVRB le 23 mars chez Tajan et les 840 000 francs décernés pour un dessin de Pierre Paul Prud'hon, «Torse d'homme», le 30 mars chez PIASA.
Pour le reste, les domaines comme la peinture orientaliste, l'argenterie, les bijoux, la haute époque, les bijoux sont restés stables à Paris mais celui de la peinture moderne a eu globalement quelque mal à tirer son épingle du jeu.

Malgré les rares adjudications au delà de la barre des cinq millions francs, un petit vent de folie a soufflé à Drouot avec des prix soutenus dans de nombreux domaines ainsi que la présence remarquée d'acheteurs culottés, notamment russes, qui ont poussé les enchères au delà du raisonnable à maintes occasions. On ne manquera pas de signaler qu'il est de plus en plus difficile de faire de bonnes affaires dans des ventes alors que les antiquaires et les galeristes se sont plaints d'une forte baisse de fréquentation depuis le début de l'année de la part de leur clientèle laquelle semble être nettement plus réceptive à l'ambiance de Drouot où la valse des millions se sera poursuivie à la fin du mois de juin avec la vente d'un de La Tour à Neuilly ou celle d'un magnifique Canaletto chez Tajan.
Adrian DARMON

Page précédente 15/41
Retour Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon