ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page Photographie :
Rechercher dans le site :

Citation
Les peintres fauves ne jouèrent avec les couleurs pures que durant à peine une décennie pour ensuite ne produire hélas que du dégriffé (AD)

Actuellement
Dernieres petites annonces
11/12: GUERRIER TRIBAL BAMOUN
" Guerrier tribal bamoun" hauteur 110 cm environ Finition poli, brut ou semi-bru...
23/11: STATUE DE BOUDDHA A VENDRE
Vends grande statue ancienne en bois doré de Bouddha position assise. Hauteur: 113cm...
08/11: LES OEUVRES DE JORGE GALEGO EN DIRECT !
Achetez DIRECTEMENT à l'Artiste! Pourquoi payer trop cher des oeuvres contem...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Photographie

L'ART DU NU AU XIXe:
Cet article se compose de 11 pages.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
FELIX JACQUES-ANTOINE MOULIN,
UN ARTISTE

Felix Jacques- Antoine Moulin naquit entre 1810 et 1820 et montra vite d'extraordinaires dispositions comme photographe du nu féminin.

Sachant mettre en valeur la beauté du corps de la femme, il fut le précurseur de la photographie dite de charme. Installé au 31 bis rue du Faubourg Montmartre, il réalisa en 1849 et 1850 une série de nus sur daguerréotypes en pleine et demi-plaques avec de jeunes modèles non professionnels.

Il s'agissait de jeunes filles âgées entre 14 et 16 ans en phase d'épanouissement, encore adolescentes, pas tout à fait femmes.

En 1851, il eut des problèmes avec la police après la saisie de photographies jugées licencieuses. Le revendeur fut condamné à un an de prison et Moulin à un mois.

Ayant ouvert une autre entrée à son studio, au 23 rue Richer et devenu par la suite plus prudent, il enseigna la photographie, vendit des appareils et développa de nouvelles techniques.

Considéré comme un artiste par la critique, loué pour la qualité de ses images et pour la poésie qui s'en dégageait, Moulin obtint une sorte de douce revanche après ses avatars avec la justice.

Il voyagea ensuite en Algérie d'où il rapporta des centaines de clichés, participa à des expositions, notamment à Londres en 1861 et se retira des affaires l'année suivante.

Page précédente 11/13
Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Avec Antiquites Camille Bugri, Antiquaire Tours - Réalisé par Adrian Darmon