ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page News :
Rechercher dans le site :

Citation
On en vient souvent à se demander si le règne de Napoléon fut un bon aparté dans l'histoire de France (AD)

Actuellement
Dernieres petites annonces
15/10: UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE
UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE SUR ferse.hubside.frA très bientot sur le site!!! ...
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

News

L'intégralité des nouvelles 2008, 2009, 2010 , 2011 et 2012

Par ailleurs, ArtCult met à votre disposition l'intégralité des news depuis sa création dans la rubrique archive.magazine

Partenaire de: envoyersms.biz






                                       Contactartcult@wanadoo.fr

Page précédente 67/1975
Retour
ALEXANDRE LEWKOVICZ UN PHOTOGRAPHE TRES OBJECTIF par Adrian Darmon
30 Novembre 2015
Catégorie : EXPO'TIN

Durant un demi-siècle, Alexandre Lewkovicz a sillonné le monde pour rapporter de sublimes clichés dignes des plus grands photographes de son temps en nourrissant un amour profond pour son métier sans vraiment chercher à devenir aussi célèbres qu'eux.


Harlem: le culturiste

Né en Oural en 1941 de parents originaires de Lodz  qui avaient fui les massacres commis par les nazis en Pologne, Lewkovicz est resté sa vie durant un homme modeste avec une profonde humanité à l'égard de ses semblables.


Enfants gitans jouant sur un terrain vague

Après une enfance passée en Sibérie puis à Lodz entre 1953 et 1961 où il étudia à l'école de cinéma pour devenir cameraman, Alexandre vint s'installer à l'âge de 20 ans à Paris en désirant entrer à l'IDHEC, une ambition restée lettre morte du fait que l'examen d'entrée était largement constitué d'épreuves de philosophie auxquelles il ne s'attendait pas.

Nullement découragé, il se lança dans la photographie et eut droit à sa première exposition rue Mouffetard en 1965, un an après avoir été un des rares blancs à sillonner Harlem pour prendre en catimini d'étonnantes photographies dans ce quartier alors chaud de New York.

Ayant remarqué ses photos, Gisèle Freund lui conseilla de proposer ses services à l'agence Magnum mais sa rencontre avec Marc Riboud tourna court. Toutefois, vivre de la photographie ne fut pas trop difficile puisqu'il put vendre ses clichés à des magazines comme Le Nouvel Observateur ou Géo avant de travailler pour l'agence Sipa entre 1972 et 1980.


Vieille gitane et jeune femme

Alexandre ne s'est cependant pas considéré comme un photoreporter au sens exact du terme en préférant de loin raconter sur la pellicule des histoires à développer tout en continuant de réaliser des clichés sur Paris où la liberté de photographier est selon lui magnifique.


Vieil homme à Harlem

Ce petit homme empli d'humour a souvent pris des risques insensés en travaillant au débotté dans la rue, comme aux Philippines où il était allé réaliser un reportage sur des palaces lorsque la police l'avait pris pour un trafiquant de drogue en échappant alors à un mauvais sort après avoir prouvé que le ministre du Tourisme philippin lui avait donné rendez-vous pour son reportage.


Jeune gitane blonde sur son lit

Inspiré par des photographes comme Elliott Erwitt ou Edward Steichen, Lewkovicz avait longtemps pensé qu'il était plus utile de vendre ses clichés à des magazines plutôt que de participer à des expositions surtout que les galeries avaient pour habitude de présenter des peintures jusqu'au début des années 2000.


Adrian Darmon aux Tuileries

Depuis, les choses ont profondément changé en permettant de mettre enfin les grands photographes à l'honneur et Alexandre fait assurément partie de ceux-là sans craindre d'être comparé à des magiciens de la pellicule tels Cartier-Bresson, Brassaï ou Doisneau lorsqu'on est confronté à ses clichés sur Harlem, les Porto-Ricains ou les gitans qu'il s'est plu à immortaliser, comme ont pu le constater les visiteurs de l'exposition qui lui a été consacrée jusqu'au 21 novembre 2015 à la galerie Just Jaeckin, rue Guénégaud à Paris.

Lewkowicz a souvent capté la vie des humbles sans fioritures avec un oeil avisé et curieux pour effectivement raconter une histoire parce que derrière ses clichés, il y en a toujours une qui se révèle tendre, étonnante et terriblement réelle à la fois. Du grand art...

 

Adrian Darmon

Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon