ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page News :
Rechercher dans le site :

Citation
L'imposture commence là ou s'arrête la vérité

Actuellement
Dernieres petites annonces
01/01: APPEL PRESSANT A DE TRES MAUVAIS PAYEURS
Demeurant dans le secteur de Charleville, M. P. Colas et Mme M. Rosen, qui se présente ...
06/03: Patrice MURCIANO Pop Art
Collectionneur privé sur le second marché de l'art, se sépare d'une de ses deux toile...
21/09: AQUARELLE DE L'ARTISTE ANDRE HUPET
A vendre aquarelle de l'artiste belge André Hupet (1922/1993) réalisée en1991...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

News

L'intégralité des nouvelles 2008, 2009, 2010 , 2011 et 2012

Par ailleurs, ArtCult met à votre disposition l'intégralité des news depuis sa création dans la rubrique archive.magazine

Partenaire de: envoyersms.biz






                                       Contactartcult@wanadoo.fr

Page précédente 63/1772
Retour
MORT DE JAMES ROSENQUIST
03 Avril 2017
Catégorie : Disparition

Considéré comme un des pionniers du Pop Art avec Andy Warhol et Roy Lichtenstein, l'artiste américain James Rosenquist est mort à 83 ans le 31 mars 2017.

Né le 29 novembre 1933 à Grand Forks, dans le Dakota du Sud, il avait étudié à l'Université du Minnesota avant de recevoir une bourse pour l'Art Students League de New York et de débuter sa carrière en peignant des panneaux publicitaires et des affiches de cinéma.

Installé ensuite dans un atelier du sud de Manhattan, il produisit ses propres créations dans la mouvance de Rauschenberg, Jasper Johns ou Chamberlain qui furent les premiers représentants de la seconde vague du Pop Art à partir de 1962..

Après avoir abordé le monde de la publicité comme Warhol, Rosenquist se lança donc tout naturellement dans le Pop Art en intégrant dans ses oeuvres des objets de consommation courante pour alors participer activement à l'émergence de ce courant artistique mis également à l'honneur par Lichtenstein et  Oldenburg qui fit contrepoint à l'Expressionnisme-abstrait.

L'artiste participa à de nombreuses expositions à partir de 1962 après avoir exploité les possibilités d'images simplifiées et les grands formats en créant des oeuvres à connotation érotique avec un sens de la couleur très personnel. Travaillant à partir de photographies qu'il réalisait lui-même , il se basa essentiellement sur la mise en valeur de l'idée visuelle en juxtaposant les images comme des écrans inconciliables pour inviter le spectateur à des lectures multiples.

Ainsi sa toile I love you with my Ford de 1964 était constituée de trois bandes rectangulaires et soudées avec une calandre de voiture, un visage de femme embrassée dans le cou et un gros plan de spaghetti aux tomates alors qu'en agrandissant démesurément les objets usuels, il chercha à les faire voir hors de leur contexte en leur donnant un aspect abstrait pour perturber la vision du spectateur et l'obliger à faire un choix.

Ses collages de la dimension d'un panneau d'affichage furent les oeuvres les plus énigmatiques et provocantes du Pop Art. En 1966, il peignit souvent les mêmes sujets en explorant les possibilités de supports nouveaux et travailla en ronde-bosse pour donner l'illusion des espaces.

A travers ses représentations de l'American Way of Life, on le compara un peu à Magritte en raison de l'impersonnalité de la technique et de sa mise en oeuvre d'un jeu associatif des images mais à l'inverse de ce dernier, il se contenta de dévoiler le mystère intime du réel quotidien sans logique exigeante.

En fait, Rosenquist ne chercha qu'à susciter chez le spectateur le plus grand nombre de réflexes associatifs primaires mais il eut néanmoins une influence sur les peintres narratifs français avant de se tourner vers une peinture plus accusatrice, comme avec la série The Serenade for the Doll after Claude Debussy inspirée par les problèmes liés au développement du sida et de se rapprocher à la fin de sa carrière de l'abstraction d'un Kenneth Noland ou d'un Ellsworth Kelly

Son tableau le plus fameux fut F-111 peint entre 1964 et 1965, une oeuvre monumentale de 26 mètres de long sur 3 de haut dans lequel il montra une fillette sous un casque à permanente, un champignon atomique et des spaghettis qui est exposée au Museum of Modern Art (MoMA) de New York.

Rosenquist s'éloigna ensuite du Pop Art en créant des toiles abstraites en estimant qu'il fallait qu'il évolue pour ne pas rester accroché au passé. L'artiste ne connut pas cependant le succès phénoménal de Warhol ou de Lichtenstein dans les ventes publiques en étant seulement crédité d'un record de 3,3 millions de dollars pour sa toile "Be Beautiful" en 2014 chez Sotheby's.

Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon