ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page News :
Rechercher dans le site :

Citation
Lorsque Vlaminck, Derain ou Matisse exposèrent leurs œuvres aux couleurs pures et violentes, les critiques crièrent « Fauve qui peut ! »…

Actuellement
Dernieres petites annonces
15/10: UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE
UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE SUR ferse.hubside.frA très bientot sur le site!!! ...
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

News

L'intégralité des nouvelles 2008, 2009, 2010 , 2011 et 2012

Par ailleurs, ArtCult met à votre disposition l'intégralité des news depuis sa création dans la rubrique archive.magazine

Partenaire de: envoyersms.biz






                                       Contactartcult@wanadoo.fr

Page précédente 26/1936
Retour
DEUX MILLIARDS DE DOLLARS DE VENTE EN UNE SEMAINE A NEW YORK
21 Mai 2019
Catégorie : Marché

Les ventes organisées à New York entre le 12 et le 16 mai 2019  par Christie's, Sotheby's et Phillips ont rapporté la bagatelle de deux milliards de dollars, soit cent millions de plus que l'an dernier, pour témoigner de la bonne santé du marché de l'art qui s'est trouvé de nouvelles locomotives comme Jeff Koons, KAWS et des artistes afro-américains longtemps négligés.

Le marché a donc pu compter sur des valeurs sûres, comme Cézanne, Monet, Basquiat, Picasso, Bacon, Rauschenberg, Rothko ou De Kooning et sur les artistes qui ont eu le vent en poupe dans le domaine de l'art contemporain en attirant des spéculateurs qui auront pris des risques alors que Christie's a raflé la mise avec 1.07 milliards de dollars de ventes (Près de 50 millions de plus par rapport à 2018) devant Sotheby's (842.3 million – moins 16.3 millions sur un an) et Phillips (134.6 millions- moins 21 millions par rapport à 2018)

Les meilleurs scores : 110 millions chez Sotheby's pour les Meules de Monet, un tableau qui n'était pas apparu sur le marché depuis plus de 30 ans (acquis pour 2.5 millions de dollars en 1986), 91.1 millions pour un lapin en acier poli de Koons, acheté il y a une trentaine d'années pour un million, un résultat qui a fait de ce dernier l'artiste vivant le plus cher au monde,59.3 millions pour une nature morte de Cézanne et 88.8 millions pour Buffalo II de Robert Rauschenberg chez Christie's. Fait étonnant, cet artiste n'avait jusqu'à présent jamais dépassé la barre des 20 millions de dollars en vente publique avec un record à 18.6 millions établi en 2016 mais son tableau du début des années 1960 mêlant les images de John F. Kennedy, alors sénateur, de Coca Cola et de l'Aigle américain était considéré comme son chef d'œuvre pour le propulser au niveau de Rothko, de Cy Twombly ou de Rothko. 

Encore une fois, les maisons de vente ont pu jouer sur du velours avec plusieurs lots garantis avant la vente (39%), néanmoins moins nombreux qu'en 2018 (56%), Phillips ayant enregistré 62% avec 28 sur 45 lots de sa vacation.

En attendant, le marché a semblé parfois marcher sur la tête, notamment avec la vente pour 14 millions de dollars chez Sotheby's d'une œuvre de Christopher Wool intitulée « FOOL » (Idiot, imbécile, abruti) qui signifie bien que les amateurs manquent parfois de jugeote, considérant que cette œuvre avait été adjugée chez Christie's pour 7.7 millions de dollars en février 2012 puis pour 14.2 millions en novembre 2014, soit une perte pour son vendeur.

Que penser aussi des œuvres de Brian Donnelly dit KAWS ? Deux œuvres de sa série Kurf ont été proposées chez Christie's et Sotheby's. Estimées respectivement entre 600.000 et 800.000 dollars et entre 1.5 et 2 millions, Kurf (Tangle) et Kurf (Hot Dog) ont été chacune adjugées pour 2.66 millions avec les frais pour plaire à des collectionneurs séduits par des personnages étranges, mi-nounours mi-martiens avec des X à la place des yeux. De quoi rester pantois devant les prix obtenus par ce représentant du Street Art parti pour marcher dans les traces de Koons, plus concepteur qu'artiste qui fait réaliser par d'autres ses idées avec un souci de grande perfection mais ses créations semblent tout juste dignes d'un magasin de Design.

Qui connaissait Julie Curtiss dont les œuvres n'ont rien de vraiment extraordinaire (nanas aux seins pointus avec des fouets, Homard strié, figures féminines bariolées) dont Princess (2016), proposée entre 6000 et 8000 dollars chez Phillips, s'est envolée pour 106.250 dollars. On ne connaissait pas plus George Cohen dont l'œuvre Deux Cercles et Trois Carrés (2018) a atteint 62.500 dollars alors que Charles Gaines a enregistré un nouveau record de 475.000 dollars chez Sotheby's pour une technique mixte titrée Numbers and Trees: Central Park Series IV: Tree #6, Carmichael (2019). Même phénomène pour Laura Owens, créditée d'un record de 1.1. million ou pour Japanese Garden (2019) de Jonas Wood, estimé au mieux à 700.000 dollars qui s'est envolé chez Christie's pour 4.9 millions de dollars. Difficile à comprendre ce qui se passe dans les têtes des acheteurs..

Titré Civil Planning, un tableau très coloré de Dana Schutz, souvent comparée à l'artiste autrichienne Maria Lassnig, a quintuplé son estimation pour atteindre 2.4 millions de dollars avec les frais. Un résultat plus conséquent que les 980.000 dollars atteints le même jour chez Phillips pour Signing (2009) qui avait presque triplé son estimation. Il y a peu, rares étaient les amateurs qui connaissaient ses œuvres aux personnages grotesques peints d'une manière naïve.

Par contre, estimé entre 25 et 35 million de dollars, le tableau monumental académique non garanti de William Bouguereau provenant directement de ses descendants n'a pas trouvé preneur chez Sotheby's le 14 mai en restant en rade à 18 millions. Ce qui démontre que l'art pompier n'a vraiment plus la cote.

Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon