ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page News :
Rechercher dans le site :

Citation
Ce qui manque le plus aux intégristes c'est l'intégrité (A.D)

Actuellement
Dernieres petites annonces
15/10: UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE
UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE SUR ferse.hubside.frA très bientot sur le site!!! ...
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

News

L'intégralité des nouvelles 2008, 2009, 2010 , 2011 et 2012

Par ailleurs, ArtCult met à votre disposition l'intégralité des news depuis sa création dans la rubrique archive.magazine

Partenaire de: envoyersms.biz






                                       Contactartcult@wanadoo.fr

Page précédente 7/1942
Retour
LE MUSEE DES BEAUX-ARTS DE HOUSTON S'OFFRE UN DELACROIX REDECOUVERT
27 Septembre 2019
Catégorie : News

Le musée des beaux-arts de Houston s'est offert un tableau redécouvert de Delacroix représentant des femmes d'Alger dans leur appartement (1833-34), une première version de l'œuvre figurant au musée du Louvre.

Présenté en 2018 pour authentification par une particulière au marchand Philippe Mendes, ce tableau qui avait disparu depuis sa vente en 1850 a finalement été authentifié par Virginie Cauchi-Fatiga, la spécialiste de Delacroix.

Cette œuvre avait marqué un tournant dans l'évolution de  la carrière du peintre peu après la conquête de l'Algérie par la France en 1830, ce qui l'avait amené à joindre une mission diplomatique conduite par le comte de Mornay qui  la lui acheta avant de la revendre en 1850 sans qu'on puisse savoir sa destination.

A Alger et au Maroc, l'artiste s'était plu à dépeindre une culture encore inconnue en Europe à travers des dessins et des tableaux souvent consacrés à des intérieurs de famille juives ou musulmanes. Celui acquis par le musée de Houston représente l'intimité d'un sanctuaire réservé à des femmes et leurs servantes dans la résidence d'une personnalité algérienne qui lui accorda un bref accès à ce lieu. On y voit à droite une femme portant un collier et des bagues aux doigts  assise sur le sol se penchant avec le bras droit reposant sur un coussin avec une robe drapée tandis que sa servante en turban se retourne comme si elle répondait à son appel. Cette composition est reprise dans le tableau plus imposant du Louvre qui comporte deux autres figures assises.

En fait, Delacroix ne demeura que quatre jours à Alger, une brève période durant laquelle il produisit plusieurs études au crayon ou à l'aquarelle avec des annotations sur les intérieurs ou les habits de ses sujets représentés en réalisant à Paris les tableaux du Louvre et de Houston puis une autre version peinte entre 1847 et 1849 qui figure dans les collections du Musée Fabre de Montpellier.

Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon