ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page News :
Rechercher dans le site :

Citation
Une oeuvre d'art n'appartient pas à celui qui la regarde mais à celui qui sait la regarder (Marcel Duchamp)

Actuellement
Dernieres petites annonces
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
01/01: APPEL PRESSANT A DE TRES MAUVAIS PAYEURS
Demeurant dans le secteur de Charleville, M. P. C., chauffeur de taxi, et Mme M. R., ...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

News

L'intégralité des nouvelles 2008, 2009, 2010 , 2011 et 2012

Par ailleurs, ArtCult met à votre disposition l'intégralité des news depuis sa création dans la rubrique archive.magazine

Partenaire de: envoyersms.biz






                                       Contactartcult@wanadoo.fr

Page précédente 2/1932
Retour
LA MORT INELUCTABLE DES ANTIQUITES
08 Août 2019
Catégorie : FOCUS

Les temps ont brutalement changé en l'espace de deux décennies. La révolution d'Internet a rendu les antiquités peu attrayantes un peu partout dans le monde surtout que les goûts des nouvelles générations se sont portés sur l'art contemporain et le Design actuel.

Il y a encore vingt ans, les riches entrepreneurs désiraient se meubler avec des meubles anciens en achetant de belles pièces qui avaient résisté à l'épreuve du temps mais ceux-ci ont perdu 45% et plus de leur valeur depuis 2005. Ainsi une élégante table d'appoint d'époque Louis XV, vendue en 2016 chez Christie's à Londres pour l'équivalent de 93.750 dollars pouvait être adjugée pour 2,5 million de dollars en 2000, une perte vertigineuse en 15 ans tandis que 8 chaises George III qui se vendaient à l'époque pour 8000 dollars n'en valent plus que 500.

Il ne reste plus que les pièces prestigieuses qui tiennent le coup dans des ventes aux enchères, grâce à l'appétit d'acheteurs issus du Moyen Orient et d'Asie, ce qui a poussé les maisons de vente à se montrer plus sélectives en ne proposant plus que des meubles de grande qualité.

Les spécialistes espèrent néanmoins un retournement de situation mais cela prendra probablement du temps pour que la nouvelle génération d'acheteurs retrouve le goût du beau et de l'esthétisme mais en attendant, les vieux collectionneurs auront fait les frais d'une désaffection peu compréhensible d'autant plus que les créations actuelles sont loin de valoir celles du 18e siècle.

Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon