ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page News :
Rechercher dans le site :

Citation
Il faut toujours viser la lune, car même en cas d'échec, on atterrit dans les étoiles (Oscar Wilde)

Actuellement
Dernieres petites annonces
15/10: UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE
UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE SUR ferse.hubside.frA très bientot sur le site!!! ...
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

News

L'intégralité des nouvelles 2008, 2009, 2010 , 2011 et 2012

Par ailleurs, ArtCult met à votre disposition l'intégralité des news depuis sa création dans la rubrique archive.magazine

Partenaire de: envoyersms.biz






                                       Contactartcult@wanadoo.fr

Page précédente 17/1944
Retour
LE TRESOR JUIF DE COLMAR EXPOSE AU MET DE NEW YORK
30 Juillet 2019
Catégorie : EXPO'TIN


Prêté au Metropolitan Museum de New York  par le Musée du Moyen Âge de Cluny jusqu'au 12 janvier 2020, le trésor de Colmar découvert en 1863 illustre les persécutions subies par les juifs durant l'ère médiévale et notamment le sort tragique de la communauté de cette cité alsacienne à l'époque du Saint Empire romain durant la peste noire qui ravagea l'Europe.

 

L'origine de ce trésor trouvé durant des travaux de rénovation dans un bâtiment qui abritait un atelier de confection était longtemps restée un mystère après que des ouvriers eurent abattu un mur de soutenant où était caché un pot en terre cuite contenant des objets et des monnaies en or, de magnifiques bijoux ainsi que 384 pièces d'argent.

 

Il avait fallu des années de recherches pour comprendre qu'une splendide bague  en or émaillé portait l'inscription en hébreu « Mazel Tov » (félicitations) et une autre de mariage ayant la forme du temple perdu de Jérusalem provenaient en fait d'une riche famille juive.

 

L'examen d'autres objets datant d'entre le 12e et le milieu du 14e siècle  ne laissa d'ailleurs guère de place au doute puisque le pot contenait aussi une clé en argent qu'une femme portait à son cou pour mettre les autres clés de sa maison dans une boîte lors du shabbat, une tradition liée à l'interdiction de manipuler des objets en ce jour sacré. Par ailleurs, une bague en onyx portait l'inscription en latin « avdi vidi » (j'ai entendu et vu) en référence à une superstition juive selon laquelle cette pierre pouvait permettre une communication en rêve avec des êtres chers disparus. Il y avait aussi un florin en or et d'autres monnaies plus petites qui servaient probablement au paiement de la dîme annuelle due par les riches juifs à l'empereur.

 

Aujourd'hui, il y a peu de traces d'une présence juive à Colmar. La synagogue et d'autres bâtiments religieux ont disparu depuis longtemps alors que les juifs avaient été jugés responsables de la peste noire qui avait ravagé l'Europe au Moyen Âge. On a d'ailleurs estimé que la moitié de la population juive du Saint Empire romain avait disparu entre 1348 et 1351 à cause de la peste ou des persécutions dont ils avaient été victimes.

 

Selon les archives relatives à Colmar, on sait qu'un juif arrêté le 27 décembre 1348 avait confessé sous la torture qu'il avait empoisonné les puits de la ville et qu'en janvier 1349, les juifs qui y vivaient avaient été assassinés ou brûlés vifs tandis que des pogroms avaient eu lieu dans le reste de la région où les propriétés juives avaient été confisquées tandis que l'empereur Charles IV avait accordé son pardon aux sujets responsables de ces meurtres, à condition de pouvoir se faire octroyer une part des biens des victimes.

 

De ce fait, le trésor de Colmar avait été probablement caché durant ce milieu du 14e siècle par une famille juive avant qu'elle ne soit massacrée. Il porte donc en lui un souvenir tragique de la vie juive en Rhénanie et ses environs à cette époque.

Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon