ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page News :
Rechercher dans le site :

Citation
Les écrits restent, donc il n'y a pas d'écrits vains (AD)

Actuellement
Dernieres petites annonces
06/03: Patrice MURCIANO Pop Art
Collectionneur privé sur le second marché de l'art, se sépare d'une de ses deux toile...
21/09: AQUARELLE DE L'ARTISTE ANDRE HUPET
A vendre aquarelle de l'artiste belge André Hupet (1922/1993) réalisée en1991...
13/02: OEUVRES CONFIEES NON RESTITUEES
Des oeuvres confiées en décembre 2015 et janvier 2016 à R. Martiniani, un marchand ...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

News

L'intégralité des nouvelles 2008, 2009, 2010 , 2011 et 2012

Par ailleurs, ArtCult met à votre disposition l'intégralité des news depuis sa création dans la rubrique archive.magazine

Partenaire de: envoyersms.biz






                                       Contactartcult@wanadoo.fr

Page précédente 13/1744
Retour
LE GALERISTE SUISSE JEAN-CLAUDE FREYMOND-GUTH JETTE L'EPONGE
05 Septembre 2017
Catégorie : News

Le galeriste suisse Jean-Claude Freymond-Guth a surpris son monde en annonçant dans une lettre pleine d'émotion la fermeture de son grand espace de Bâle en raison du fait que le marché de l'art repose sur un système qui ne fonctionne que sur un nombre restreint d'artistes et de galeries.

Celui-ci avait créé sa galerie à Zurich en 2006 et participé à nombre de foires importantes comme la Frieze de Londres en assurant la promotion d'artistes tellles que Sylvia Sleigh ou Virginie Overton avant de s'installer en 2016 dans un espace de 800 mètres carrés à Bâle pour laisser croire que tout marchait bien pour lui.

Toutefois, le climat ambiant qui règne actuellement sur le marché l'a contraint à revoir sa position après avoir constaté que nombre de galeries comme la sienne étaient de plus en plus dépendantes de leurs ventes et qu'elles n'avaient plus vraiment le temps de promouvoir leurs artistes en se retrouvant de plus forcées à racheter des oeuvres confiées par leurs clients alors que les transactions avec les musées prenaient des mois sans compter qu'il ne parvenait plus à vendre ce qu'il exposait en priorité dans son espace.

Après avoir participé à nombre de foires pour se faire connaître, Freymond-Guth s'est rendu compte qu'il avait moins la possibilité de mener son programme dans une ville somme toute secondaire alors qu'il comptait le mettre en oeuvre pour séduire des collectionneurs et des musées. Résultat: il n'a pas obtenu le succès escompté après la disparition de l'artiste américaine Sylvia Sleigh avec qui il avait étroitement travaillé et lorsqu'il avait voulu donner des oeuvres à des institutions de son pays, personne n'en avait voulu du fait qu'elle était restée inconnue chez elle.

"Ces dernières années, j'ai organisé une exposition de ses oeuvres en Europe et aux Etats-Unis et maintenant, des musées américains ont accepté mes dons. J'ai donc réussi à faire connaître mes artistes mais sur le plan des affaires, c'est malheureusement autre chose", s'est-il désolé en signalant que les amateurs étaient frileux et plus portés à acheter des oeuvres de noms célèbres auprès de galeries qui ne l'étaient pas moins.

Face à ce cercle vicieux, il a décidé de jeter l'éponge tout en désirant continuer à s'occuper des artistes qui lui ont fait confiance. " Je ne pense pas que la fermeture de ma galerie soit une tragédie mais qu'il m'est nécessaire de travailler l autrement en cherchant d'autres ouvertures excitantes parce qu'il existe d'autres segments intéressants du marché à explorer", a-t-il ajouté.

Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon