ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page News :
Rechercher dans le site :

Citation
Mieux vaut être un has been qu'un never has been (Woody Allen)

Actuellement
Dernieres petites annonces
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
01/01: APPEL PRESSANT A DE TRES MAUVAIS PAYEURS
Demeurant dans le secteur de Charleville, M. P. C., chauffeur de taxi, et Mme M. R., ...
06/03: Patrice MURCIANO Pop Art
Collectionneur privé sur le second marché de l'art, se sépare d'une de ses deux toile...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

News

L'intégralité des nouvelles 2008, 2009, 2010 , 2011 et 2012

Par ailleurs, ArtCult met à votre disposition l'intégralité des news depuis sa création dans la rubrique archive.magazine

Partenaire de: envoyersms.biz






                                       Contactartcult@wanadoo.fr

Page précédente 51/1854
Retour
COLLECTION CHLOMOVITCH: UNE VENTE BIEN SINGULIERE CHEZ SOTHEBY'S LE 29 JUIN PROCHAIN Par Adrian Darmon
18 Mai 2010
Catégorie : FOCUS
La dispersion le 29 juin 2010 par Sotheby's des oeuvres de la collection Vollard qu'Erich Chlomovitch avait laissées dans un coffre de la Société Générale à Paris en quittant la France occupée en mars 1940 fait suite à une histoire plutôt des plus rocambolesques.

En effet, cette vente aura précédé une série d'événements pour le moins stupéfiants propres à exciter la curiosité d'un écrivain à la plume acérée. Qu'on en juge: 1) Le célèbre marchand Ambroise Vollard meurt dans un accident de voiture en 1939 2) La fabuleuse collection de Vollard revient à son frère Lucien, un juge d'instruction qui travaillait en Indochine avant son retour à Paris en 1935  et à Madeleine de Galea, son amie dont le fils Christian aurait été son fils naturel 3) Lucien Vollard vend  en 1940 au  courtier Martin Fabiani des centaines d'oeuvres, notamment de nombreux Renoir, qu'il a héritées 4) Erich Chlomovitch, un amateur d'art serbe sans le sou qui avait brièvement approché Ambroise Vollard contacte Lucien après la mort  du marchand et lui demande de se faire confier un nombre important d'oeuvres en sa possession pour créer un département Vollard-Chlomovitch au Musée Serbe Pierre 1er mais n'étant pas parvenu à s'entendre avec le conservateur de cette instituiton, il les conserve pour lui-même. En mars 1940, il en envoie 350 en Serbie via la valise diplomatique de son pays et laisse  quelque 150 oeuvres dans un coffre de la Société Générale 5) Revenu en Serbie, Chlomovitch expose les oeuvres à Belgrade à la fin de 1940 mais est arrêté  deux ans plus tard en tant que juif par les nazis qui le gazent dans sa propre voiture (il est déclaré officiellement mort le 1er janvier 1943) 6) Fabiani  inquiet de la tournure des événements en France, fait envoyer 633 tableaux aux Etats-Unis en affrétant le bateau l'Excalibur qui est arraisonné par les Britanniques aux Bermudes. Provenant d'un pays considéré alors comme ennemi, les tableaux saisis comme trésor de guerre sont ensuite envoyés au Canada  au musée des beaux-arts d'Ottawa 7) Juste avant sa mort, Lucien Vollard aurait légué son patrimoine en janvier 1952 à Jonas, ancien député jusqu'en juillet 1940 et exploitant de pétrole aux USA 8) le 31 décembre 1944, la mère de Chlomovitch décide de cacher la collection de tableaux de son fils dans une ferme en Serbie mais elle meurt dans le déraillement du train transportant ceux-ci. Rescapée de l'accident, Mara Hertzler, sa belle-fille, parvient à récupérer les oeuvres des caisses éventrées suite à cet accident ferroviaire tandis que pour se chauffer, des soldats font du feu avec des estampes de Picasso échappées de celles-ci. Mara Hertzler réussit ensuite à dissimuler les tableaux dans un double mur de la ferme choisie pour les cacher 9)  Juste après la fin de la guerre, Martin Fabiani est poursuivi par le fisc français pour exportation illicite de tableaux. 10) Fabiani et Jonas, qui se présente comme le représentant des soeurs Vollard, récupèrent en mai 1949  à Ottawa les tableaux saisis sur l'Excalibur pour en vendre, dit-on, un certain nombre à un grand marchand parisien qui s'était réfugié à New York durant la guerre11)  La Ville de Paris, à qui Vollard avait légué 12 tableaux pour le Petit Palais fait un procès à Fabiani pour réclamer l'intégralité de la collection mais les tribunaux tranchent en faveur des héritiers du marchand  tout en ne remettant pas en cause la propriété des tableaux acquis par Fabiani12) Le contenu du coffre de la Société Générale avait été ouvert en 1946 mais aucune décision n'avait été prise à l'époque au sujet de son contenu 
13) Les autorités yougoslaves découvrent en 1948 les tableaux cachés par la belle-fille de la mère de Chlomovitch puis les déclarent un an plus tard comme propriété de l'Etat  14) En 1972, Fabiani a affaire à un gang de voleurs qui lui subtilisent des tableaux 15) Le coffre de la Société Générale est ouvert en 1979 du fait que les frais de sa location n'ont pas été réglés depuis le départ de Paris de Chlomovitch. Les responsables de la banque pensent alors les vendre pour couvrir les frais de garde. Une vente est prévue à cet effet en mars 1981 à Drouot mais les ayants-droit de Vollard se manifestent pour revendiquer la collection 16) A la suite de divers procès, les tableaux provenant du coffre de la Société Générale reviennent finalement à Mme Hélène Sébastien, veuve de Louis Sébastien, le neveu d'Edouard Jonas. 17) Descendant  d'un frère de la mère de Vollard, l'écrivain Dominique Lapierre n'a pour sa part jamais rien fait pour réclamer ces tableaux alors qu'il aurait pu se manifester comme héritier dans cette affaire qui a paru plus que ténébreuse 18) Les héritiers de Mara Hertzler qui revendiquaient les oeuvres laissées par Chlomovitch à Paris n'ont de leur côté pas eu gain de cause en justice.

Voilà donc les données de cette incroyable saga qui jette  au passage une lumière un peu crue sur les pratiques de certains de ses intervenants, à commencer par Chlomovitch, un petit courtier  désargenté vivant dans un hôtel minable du Bd Jourdan qui aimait se faire prendre en photo en compagnie de grands peintres pour montrer qu'il avait de l'entregent et qui prétendait être proche de Vollard alors que dans sa correspondance, ce dernier ne mentionna son nom que dans une seule lettre adressée à André Suarès dans laquelle il recommandait brièvement de le recevoir.

Autre bizarrerie, la découverte en Bavière d'une dizaine de tableaux que Chlomovitch avait envoyés par camion en Serbie en mars 1940, à croire que le véhicule avait perdu une partie de son chargement durant le long trajet de Paris à Belgrade.

Pour le reste, Mme Sébastien a produit devant les tribunaux des documents notariés qui ont finalement plaidé en sa faveur alors que les historiens ont eu un certain mal à déterminer ce qu'étaient devenus 1000 à 1500 des 6000 tableaux laissés par Vollard après sa mort, nonobstant le fait que Madeleine de Galea en avait reçu entre 2500 et 3000, que Fabiani en avait acheté au moins 1500 à Lucien Vollard, que Jonas en avait eu près de 300 après 1948 et que Chlomovitch en avait récupéré plus de 500 auprès de Lucien Vollard sans oublier que le marchand parisien Etienne Bignou qui avait organisé  en 1936 à New York une exposition des oeuvres de Cézanne provenant de la collection Vollard (le marchand s'était à cette occasion déplacé à New York) en avait eu aussi un certain nombre.

Homme au flair extraordinaire, Ambroise Vollard avait été un des plus grands marchands de tableaux du début du XXe siècle à Paris après avoir largement donné une dimension internationale aux œuvres de Gauguin, Van Gogh, Cézanne ou Renoir et lancé sur le devant de la scène artistique Matisse, Derain et Picasso qui lui resta fidèle jusqu'à sa mort.

Le fait que Sotheby's ait pu obtenir la vente des tableaux récupérés par Chlomovitch est à tout le moins un succès de très grande ampleur pour cette maison de vente. Hormis un magnifique paysage fauve de Collioure peint par André Derain et estimé entre 10 et 15 millions d'euros  (il avait été évalué à un million de francs en 1981..) qui sera la pièce maîtresse d'une vente d'art impressionniste et moderne organisée le 22 juin à Londres, les autres tableaux, parmi lesquels le portrait de Zola peint par Cézanne vers 1863, un autoportrait de Renoir, un rare monotype de Degas et une magnifique épreuve de 1904 du Repas Frugal de Picasso, feront probablement l'événement à Paris.


Adrian Darmon
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon