ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page Judaica :
Rechercher dans le site :

Citation
Degas à propos de Cézanne: Ce ne sont pas des natures mortes qu'il peint mais des natures ivres mortes...

Actuellement
Dernieres petites annonces
06/03: Patrice MURCIANO Pop Art
Collectionneur privé sur le second marché de l'art, se sépare d'une de ses deux toile...
21/09: AQUARELLE DE L'ARTISTE ANDRE HUPET
A vendre aquarelle de l'artiste belge André Hupet (1922/1993) réalisée en1991...
13/02: OEUVRES CONFIEES NON RESTITUEES
Des oeuvres confiées en décembre 2015 et janvier 2016 à R. Martiniani, un marchand ...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Judaica

LA FAMILLE PEREIRE

Cet article se compose de 2 pages.
1 2

Jacob Rodrigues Pereire

Juifs d'origine portugaise, les frères Pereire furent de grands banquiers et entrepreneurs au cours du XIXe siècle et prirent part à la réalisation de nombreux projets industriels durant le Second Empire et la IIIe République.
Leur père, Jacob Rodrigues Pereire s'était auparavant signalé en ouvrant une école pour sourds-muets.
Jacob Emile Pereire, né à Bordeaux en 1800 fut un banquier, un économiste et un homme politique comme son frère et collaborateur Isaac, né également à Bordeaux en 1806. Ils créérent notamment le Crédit Mobilier en 1852 lequel favorisa l'essor économique français et fondèrent des compagnies de chemin de fer en France et à l'étranger.

Leur influence fut toutefois ébranlée par la faillite du Crédit Mobilier en 1867. Jacob Emile fut député de la Gironde et Isaac des Pyrénées Orientales de 1863 à 1869.

Pour faciliter leur ascension sociale durant la première moitié du XIXe siècle, les Pereire s'étaient convertis au Christianisme mais gardèrent néanmoins des attaches avec le Judaïsme, tant par des alliances familiales que par leurs relations avec la communauté juive.
Artcult a retrouvé plusieurs photographies inédites des membres de cette famille que nous publions ici même.
Elles représentent un témoignage intéressant sur les Juifs bourgeois du Second Empire et de la IIIe République qui s'étaient assimilés d'une manière spectaculaire et rapide. Cependant, seul l'antisémitisme qui se développa au sein de diverses sphères en Europe marqua un frein certain à une complète assimilation de ces Juifs qui étaient parvenus à se hisser au sommet de la société.
La faillite des Pereire, bien que convertis, ne fut pas sans conséquence pour les Juifs bourgeois et alimenta cet antisémitisme qui s'exacerba avec l'Affaire Dreyfus laquelle conduisit Théodore Herzl à jeter les bases du Sionisme et à oeuvrer en faveur de la création d'un Etat juif.


Emile, Suzanne et Sarah Pereire


Henriette et Gustave Pereire

Page précédente
Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon