ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page Délires :
Rechercher dans le site :

Citation
Le film préféré des cocaïnomanes: "La Bataille du Rail"... (A.D)

Actuellement
Dernieres petites annonces
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
01/01: APPEL PRESSANT A DE TRES MAUVAIS PAYEURS
Demeurant dans le secteur de Charleville, M. P. C., chauffeur de taxi, et Mme M. R., ...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Délires

LA CRISE FINANCIERE DE 1998 DEROUTE LES SPECIALISTES
01 Novembre 1998

En 1997, les experts du Fonds Monétaire International (FMI) pronostiquaient une croissance mondiale de plus de 4% pour 1998. Quelques mois plus tard, la crise asiatique et celle qui a secoué la Russie ont mis la planète sens dessus dessous.
La prévision de croissance pour le Japon est passée de +2,1 % à moins 2,5%, celle de la Corée de + 6% à moins 2%, celle de la Russie est tombée à moins 6%, l'indice de l'Indonésie à moins 14% et celui de la Thaïlande à moins 5%.
La crise a par ricochet affecté les places occidentales et menacé les économies des pays d'Amérique latine.

Tous les grands économistes se sont en fait trompés car ils n'avaient pas prévu que la hausse du dollar rendrait impossible l'accrochage des monnaies de nombreux pays asiatiques
au billet vert ni que l'économie japonaise se mettrait à plonger d'une manière si brutale.
La crise a été due en grande partie au recours immodéré à des crédits dans des secteurs cycliques et à des prises de risque mal calculées comme l'émission d'emprunts internationaux qui a permis à certains Etats de financer des déficits énormes
sans avoir à dévaluer leurs monnaies. En outre de nombreux investisseurs ont acheté à tour de bras des milliards de dollars de bons du Trésor émis à court terme par l'Etat russe alors que celui-ci était en phase de faillite.

Au final, il y a eu un processus de contagion qui s'est étendu à la planète tout entière, la crise asiatique faisant effet de boomerang sur la Russie puis sur l'Amérique latine alors que les acteurs du marché ont cédé à la panique sans chercher à prendre en compte les communiqués officiels ni à analyser la situation financière et macroéconomique des Etats et de leurs banques.

Page précédente 8/126
Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon