ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page Biographies :
Rechercher dans le site :

Citation
LA DEVISE DU CHINEUR: LEVE-TOI ET MARCHE...

Actuellement
Dernieres petites annonces
15/10: UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE
UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE SUR ferse.hubside.frA très bientot sur le site!!! ...
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Biographies

Artcult vous propose une sélection de biographies de grands maîtres. Sélection par Adrian Darmon.
Page précédente 16/57
Retour
FRIDA KAHLO: LE TALENT AU BOUT DE LA SOUFFRANCE
Date naissance/Mort : 1907-1954
Nationalité : MEXICAINE
Activité : Peintre
Fourchette de prix : 200 000 et 5 millions d'euros
Née en 1907 d'un père d'origine allemande et d'une mère mexicaine ayant des racines indiennes, Frida Kahlo fut atteinte de poliomyélite à l'âge de 8 ans. Le résultat fut qu'elle eut un pied droit déformée et qu'on la surnomma à l'école "Frida la boîteuse".

D'un naturel enjoué, elle décida dès son plus jeune âge de ne pas vivre comme les autres femmes mexicaines en manifestant le désir de voyager, d'étudier et de connaître la liberté. Elle fit de brillantes études et s'intéressa à la politique.

En 1922, à l'âge de 15 ans, elle entra à l'Escuela Nacional Preparatoria, considérée comme le meilleur établissement éducatif du Mexique. Elle souhaita alors devenir médecin malgré l'intérêt qu'elle portait aux beaux-arts et n'envisagea pas à cette époque une carrière artistique. Ayant entamé de brillantes études, elle s'intéressa tout naturellement à la politique et cherche, comme nombre de ses contemporains, à définir une âme mexicaine dans ce pays nouvellement indépendant.

Le 17 septembre 1925, Frida prit le bus pour rentrer chez elle après ses cours. Mais l'autobus sortit de la route et percuta violemment un tramway. Alors que plusieurs personnes trouvèrent la mort dans cet accident, Frida fut grièvement blessée en étant transpercée au niveau de l'abdomen, de la jambe gauche (onze fractures) et du pied droit. Le bassin, les côtes et la colonne vertébrale furent également brisés. Elle resta clouée au lit pendant trois mois et passa un mois à l'hôpital. Environ un an après l'accident, elle dut retourner à l'hôpital où l'on constata qu'une vertèbre lombaire était fracturée. Pendant neuf mois elle dut porter une série de corsets en plâtre. Elle décida alors de se consacrer à la peinture allongée sur son lit sous un baldaquin avec un miroir au dessus d'elle de telle sorte qu'elle put se servir de son reflet comme modèle. Cela l'amena à peindre une longue série d'autoportraits (parmi les cent cinquante peintures qu'elle réalisa au cours de sa carrière) tout en subissant de nombreuses interventions chirurgicales qui l'obligèrent à rester couchée.

En 1928, Frida adhéra au parti communiste mexicain à une époque encore trouble et instable pour le Mexique avant la volonté de militer pour l'émancipation des femmes. Durant la même année, elle rencontra le peintre Diego Rivera (1886-1957), de 21 ans son aîné, qu'elle épousa en août de l'année suivante. En 1930, le couple alla vivre à San Francisco, où Rivera reçut plusieurs commandes pour des peintures murales. Après quelques allers-retours entre les Etats-Unis et le Mexique, et après deux avortements subis par Frida, les artistes rentrèrent à Mexico et s'installèrent dans la banlieue San Angel, dans leur nouvelle maison mais Rivera ne tarda pas à la tromper.

En 1930, Frida subit sa première fausse-couche. Après l'accident de 1925, on lui avait pourtant dit qu'elle ne pourrait jamais avoir d'enfant à cause de son bassin, fracturé en trois endroits, qui empêcherait une position normale pour l'enfant et un accouchement sans problème. Lors d'un séjour avec Rivera à Détroit, Frida fut de nouveau enceinte. Au début de cette deuxième grossesse, Frida vit un médecin à l'Henry Ford Hospital qui lui conseilla de garder l'enfant au lieu d'interrompre sa grossesse. Elle fit cependant une autre fausse couche en juillet 1932 et refléta ses sentiments après la perte de l'enfant dans le tableau Henry Ford Hospital ou Le Lit Volant, dans lequel elle peignit un fœtus masculin surdimensionné en position embryonnaire, l'enfant perdu lors de la fausse couche, le « petit Diego » qu'elle avait tant espéré mettre à jour.

Après ce pénible épisode, Frida Kahlo réalisa des tableaux traduisant sa lassitude et son dégoût des États-Unis et des Américains alors que son mari resta par contre fasciné par ce pays et ne voulait pas le quitter. Elle exprima son sentiment au sujet de l'Amérique dans Autoportrait à la frontière entre le Mexique et les États-Unis et dans Ma robe est suspendue là-bas. Malgré son admiration pour le progrès industriel des États-Unis, la nationaliste mexicaine eut du mal à vivre dans ce pays. Entre-temps, la mère de Frida mourut en 1932.

Dans les années trente, après l'arrivée au pouvoir des nazis en Allemagne, Frida écrivit son nom "Frieda", de Frieden, paix en allemand.

En décembre 1933, Diego Rivera accepta de rentrer au Mexique et s'installa avec Frida dans une maison à San Angel, construite par un ami architecte et peintre Juan O'Gorman mais Frida dut retourner à l'hôpital où elle fit une nouvelle fausse couche.

En 1935 elle ne réalisa que deux tableaux dont Quelques petites piqûres évoquant un meurtre par jalousie perpétré sur une femme, une oeuvre que Frida Kalho peignit après avoir découvert que son mari avait une liaison avec sa sœur Cristina. Ecoeurée, elle quitta le foyer pour un appartement au centre de Mexico et pendant cette période, elle eut plusieurs relations extraconjugales, notamment avec d'autres femmes. En 1935, elle partit avec deux amies pour New York et ne revint au Mexique qu'après la fin de la liaison entre sa sœur et son mari, à la fin de cette année là. En 1936, Frida Kahlo peignit notamment un tableau titré Mes Grands-parents, Mes Parents et Moi où elle raconta l'histoire de ses origines, tel un arbre généalogique. Elle symbolisa ses grands-parents maternels mexicains par la terre, et ses grands-parents paternels allemands au moyen de l'océan. Elle se représenta sous les traits de la petite fille du jardin de la maison Bleue où elle naquit et mourut. Au-dessus, elle montra ses parents dans la pose de leur photo de mariage.

En janvier 1937, le Mexique accorda l'asile politique à Léon Trotski qui fut accueilli avec sa femme par Frida et Diego à "La Casa Azul" (La Maison Bleue). Une brève liaison que l'on dit passionnée se développa entre Trotski et Frida. À la fin de cette aventure, l'artiste lui offrit pour son anniversaire le 7 novembre 1937 un tableau titré Autoportrait dédié à Léon Trotski avec une dédicace : « Pour Léon Trotski, je dédicace cette peinture avec tout mon amour… ».

En 1937, Frida se rendit à Paris pouir assister à la grande exposition sur le Mexique organisée par le gouvernement Cardenas à la galerie Pierre Collé. Durant cette visite, elle fut hébergée par Andfré Breton et rencontra les peintres Yves Tanguy, Kandinsky et Picasso.

N'aimant pas Paris qu'elle trouvait sale, Frida ne fut pas tendre pour les Surréalistes qu'elle compara à une « bande de fils de putes lunatiques" alors Pierre Collé refusa finalement d'exposer ses œuvres au prétexte qu'ils étaient trop crus.

Dégoûtée par les intellectuels parisiens et du climat régnant dans la capitale française, Frida fut soulagée de rentrer à Mexico où en septembre 1938 André Breton fut envoyé par le ministère des Affaires étrangères pour présider à une série de conférences sur l'état de la poésie et de la peinture en Europe. Avec sa femme Jacqueline Lamba, il fut accueilli par le couple Kahlo-Rivera.

Au début du mois d'octobre 1938, Frida Kahlo Vendit la moitié des œuvres qu'elle présenta à la galerie de Julien Levy à New York. Pendant son séjour, elle eut une liaison avec le photographe Nickolas Murray puis en décembre de la même année elle divorça. Toujours aussi malade, elle se rendit à San Francisco en septembre 1940 pour être soignée par le docteur Eloesser. Pour le remercier de son aide, elle peignit pour lui Autoportrait dédié au Dr. Eloesser. Etant égalemen t à San Francisco à la même époqueDiego Rivera proposa à Frida de se remarier avec elle Elle accepta et le second mariage eut lieu à San Francisco le 8 décembre 1940 jour de l'anniversaire de Diego puis ils partirent s'installer. dans la Maison bleue à Coyoacán après la mort du père de Frida.

En 1942, Frida l'artist commença son journal où elle y commenta son enfance, sa jeunesse et sa vie. La même année, elle devint membre du Seminario de Cultura Mexicana, organisation créée par le ministre des affaires culturelles et composée de 25 artistes et intellectuels. Elle eut notamment pour mission d'encourager la diffusion de la culture mexicaine en organisant des expositions, des conférences, et la publication d'ouvrages.

En 1943, elle dirigea une classe de peinture à l'Académie des Beaux Arts. Mais sa mauvaise santé l'obligea à enseigner chez elle. Des douleurs persistantes dans le pied droit et dans le dos l'empêchaient de marcher correctement et elle dut porter un corset de fer (que l'on retrouve dans La colonne brisée). En juin 1946, elle subit une opération de la colonne vertébrale qui lui laissa deux immenses cicatrices dans le bas du dos.

À la fin des années 1940 son état de santé s'aggrava et en 1950, elle dut rentrer à l'hôpital ABC de Mexico où elle resta neuf mois. La nouvelle opération de sa colonne vertébrale se compliqua d'une inflammation qui nécessita une troisième opération. Ce n'est qu'au bout de pluseurs interventions qu'elle put se remettre à peindre tout en restant couchée sur le dos. Au printemps 1953, la photographe Lola Alvarez Bravo organisa la première exposition monographique de Frida Khalo au Mexique. Son médecin lui interdisant de se lever, c'est sur son lit d'hôpital qu'elle fut transportée jusqu'à la galerie pour participer au vernissage.

En août 1953, elle fut amputée de la jambe droite jusqu'au genou. Cette opération soulagea ses souffrances mais la plongea dans une profonde dépression jusqu'à avoir l'envie de se suicider.

Atteinte d'une grave pneumonie, Frida Kahlo mourut dans la nuit du 13 juillet 1954 sept jours après son quarante-septième anniversaire. Les derniers mots de son journal furent "J'espère que la sortie sera joyeuse… et j'espère bien ne jamais revenir… Frida".

Elle fut incinérée le lendemain comme elle le désirait ayant refusé de rester couchée à jamais dans un cercueil.Ses cendres furent mis dans la "Casa azul" à Coyoacan, sur son lit, dans une urne ayant la forme de son visage. Adulée par les Surréalistes, Frida Kahlo n'avait jamais voulu être considérée comme l'une des leurs.

Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon