ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page Arts primitifs :
Rechercher dans le site :

Citation
Fernando Pessoa :Il y a deux sortes d'artistes : celui qui exprime ce qu'il ne possède pas, et celui qui exprime le surplus de ce qu'il a possédé

Actuellement
Dernieres petites annonces
15/10: UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE
UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE SUR ferse.hubside.frA très bientot sur le site!!! ...
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Arts primitifs

Le prix de l'art primitifs à la hausse
Cet article se compose de 2 pages.
1 2
On peut ainsi acquérir entre 3000 et 10 000 des pièces valables et de nombreux acheteurs âgés entre 30 et 40 ans ont commencé à essaimer. Dès lors, il est normal de constater une hausse des prix du fait que les pièces valables ne courent pas les rues.

Il suffit par ailleurs de se faire une idée de la popularité de l'art africain en allant au marché aux Puces de Saint-Ouen où les stands offrant des copies modernes se sont multipliés en l'espace d'une dizaine d'années. Mais en général, si les prix montent, ceux-ci sont loin de connaître la hausse enregistrée sur l'art contemporain. Par ailleurs, l'art africain se marie bien avec celui-ci et tout compte fait, on revient aujourd'hui à une mode qui fit fureur durant les années 1930 lorsqu'on associait les arts primitifs avec l'Art Déco. A ce sujet, il suffit de visiter le musée de la Porte Dorée pour se faire une idée de cette mode à laquelle de nombreux créateurs s'attachèrent.

Il est patent que la grande qualité se paye toujours plus cher. Ce qui pouvait valoir 150 000 FF il y a trente ans se vend maintenant à des altitudes qui paraissent incroyables mais souvent, la rareté joue un rôle primordial et on ne peut de ce fait se limiter à des généralités puisque certaines pièces peuvent être vendues à 100 fois leur prix d'alors alors que d'autres n'enregistreront que des prix multipliés par dix ou vingt.

Pour conclure, au delà de la barre d'un million de FF on peut acquérir une superbe Å“uvre d'art primitif alors qu'à ce prix, on ne ramasserait pas grand chose pour une pièce d'art contemporain. Il est vrai que le futur marché du quai Branly a entamé une politique d'achats depuis trois ans, ce qui naturellement fait monter les prix pour des pièces prestigieuses puisque la concurrence pour ceux-ci devient plus vive bien qu'il soit important de souligner que les plus grosses ventes se font à New-York, bastion des arts premiers.

Le musée du quai Branly a à sa disposition jusqu'en 2004 une enveloppe de 150 millions de francs pour enrichir ses collections et a, dit dépensé déjà plus de 65 millions FF. En ce qui concerne le pavillon des Sessions du Louvre, 17 pièces exceptionnelles ont déjà été achetée à hauteur de 28 millions de francs.

La pièce la plus chère est une statue uli de Mélanésie qui a été achetée pour 18 millions FF auprès d'un marchand-collectionneur qui aurait offert une statue nias des Philippines. Un masque "Teotihuacan" provenant de l'ancienne collection d' André Breton a été de son côté achetée pour 4 millions FF et un fétiche téké de l'ancienne collection Lehuard a été acquise pour 2,8 millions FF.


ARTS PRIMITIFS(résultats des ventes)

Page précédente
Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon