ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page Artistes contemporains :
Rechercher dans le site :

Citation
"Si on approchait des vrais tableaux un miroir, celui-ci devrait se couvrir de buée car les vrais tableaux respirent" (Picasso)

Actuellement
Dernieres petites annonces
15/10: UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE
UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE SUR ferse.hubside.frA très bientot sur le site!!! ...
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Artistes contemporains

Grâce à cette rubrique Artcult permet de mieux faire connaitre certains artistes contemporains au talent prometteur.
Si vous souhaitez figurer au sein de la galerie d'artistes Artcult, n'hésitez pas à nous contacter en allant dans le menu Communication, Une question
JEAN MARIE BARRE : ATMOSPHERE, ATMOSPHERE
Cet article se compose de 2 pages.
1 2



"Le paravoir", hst 81x 116 cm


 "la Grotte à Cassis" hst 73 x 100 cm 
                                                                                      

L'aspect thérapeutique  n'est qu'une conséquence de cette nécessité de s'ouvrir. Sur soi, mais aussi sur un propos. A cet égard,si dans « Chambre n°49 » ou « Délicieux rendez-vous», la lecture semble claire, dans d'autres œuvres, il n'en va pas de même. « Buvette de la plage » est aussi une réflexion sur la condition de l'ouvrier, « Prived service » ou « La couverture verte » va sur celle du monde paysan."Le paravoir"  évoque la honte provoquée par la situation d'être au chômage alors que pour « La discrète » et « La grotte à Cassis » c'est de l'exercice de la solitude dont qu'il est question. "Prived service"  et "Transfert" sont de leur côté une critique directe des forces de l'argent tandis que « Chassez le naturel »,ou « Silence naturel » parlent à leur façon d'environnement. Mais si des sujets semblent plus légers comme : « Noces et banquets » et « Café de l'Entre-Deux-Mers », d'autres sont plus graves comme « Hôtel Romanin », une évocation de Jean Moulin ou « Trois fois rien » sur la shoa. Messages conscients ou subliminaux, ils font corps avec l'œuvre présentée. On peut ajouter que le titre lui-même peut être à double sens. C'est le cas pour « Prived service », « Transfert », ou « Trois fois rien » notamment.


 "La Discrète", hst 65 x 92 cm


   "Le Pavillon du Pré" hst 89 x 116 cm


"le Grand Bassin" hst 81 x 100 cm

 Si la majorité des œuvres offrent un climat apaisé, une sorte d'intemporalité, ( Jean-Marie Barre inscrit ici la notion de paix intérieure, ajoutée à  la relation au temps, illustré ici, dans l'acte de peindre lui-même, où la réflexion lui parait le dernier des luxes), ce ne fut pourtant pas toujours simple. Entré très jeune à l'Ecole des Beaux-arts d'Aix-en-Provence, sa formation s'est faite plus pragmatiquement dans une approche tout d'abord « polytechnique » du  métier,en pratiquant la décoration de scène, la peinture murale et monumentale ou l'architecture…


"L'Orangerie", hst 54 x 73 cm 


"Noces et Banquet" hst 100 x 81 cm

 
        "Prived Service" hst 73 x 100 cm

"J'étais pris alors dans un esprit de défi et de performance. La tension fut encore plus importante lorsque, pendant trois ans, je devenais journaliste  (Le film français, Vidéo 7,  l'Evénement du jeudi…) De retour à l'atelier, ma palette a semblé véritablement s'affirmer à la fin des années 80. Et c'est quelques années plus tard à la suite de quelques salons -Comparaisons, Figuration Critique, France -Japon …) que mon travail a été vu dans quelques galeries (l'Orangeraie à Saint-Paul de Vence, Zabbeni à Vevey ou Tempera à Bruxelles", a déclaré l'artiste dont l'oeil semble bien plus performant que l'objectif d'un appareil photographique puisque ses oeuvres ont le don incroyable d'être narratives et en même temps poétiques.


"Silence Naturel", hst 54 x 73 cm


"Transfert" hst 81 x 116 cm

 
        "Trois fois rien" hst 54 x 73 cm
 


"Le repaire dans le Sud" hst 89 x 116 cm

 
"La Buvette de la plage", hst 89 x 116 cm
 

              contact : jmarie_barre@yahoo.fr   http://jeanmariebarre.com

Page précédente 10/12
Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon