ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Filtres
Année

Catégorie


Recherche
Rechercher dans la page Archives des News :
Rechercher dans le site :

Citation
Etre fou de Buffet, c'est en avoir plein l'armoire (AD)

Actuellement
Dernieres petites annonces
15/10: UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE
UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE SUR ferse.hubside.frA très bientot sur le site!!! ...
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Archives des News

Année :
38 titres
FRANCIS BRIEST MIS EN EXAMEN
01 Décembre 1997


Le commissaire- priseur parisien Francis Briest a été mis en examen le 23 décembre 1997 pour avoir surestimé des oeuvres qui devaient être gagées auprès d'une banque pour l'octroi d'un crédit en faveur de deux marchands en 1990.

Francis Briest avait ainsi donné des estimations trop généreuses, favorisant ainsi ces deux marchands, Josée-Lyne Falcone et M. Carpentier lesquels purent de la sorte bénéficier d'un crédit généreux de la part de la banque.

Par ailleurs, un autre commissaire-priseur parisien pourrait être mis en examen pour avoir vendu pour 50 millions de FF de meubles et tableaux appartenant à la veuve d'un riche industriel et ce, sans l'accord de ses héritiers.

La veuve, décédée récemment à l'âge de 90 ans, était en fait sous la coupe de ses employés et du concierge de son immeuble boulevard Suchet à Paris lesquels étaient censés la soigner. Un membre de sa famille, après avoir eu toutes les difficultés du monde à l'approcher, s'était aperçu que les employés et le concierge avaient puisé d'importantes sommes sur son compte bancaire et qu'une partie de ses collections avait été vendue à l'hôtel Drouot sans l'autorisation préalable de ses héritiers.
Page précédente 30/38
Retour Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon