ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Filtres
Année

Catégorie


Recherche
Rechercher dans la page Archives des News :
Rechercher dans le site :

Citation
"Un mensonge peut faire le tour du monde pendant que la vérité se met en route." (Mark Twain)

Actuellement
Dernieres petites annonces
15/10: UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE
UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE SUR ferse.hubside.frA très bientot sur le site!!! ...
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Archives des News

Catégorie :
26 titres
Une reprise sous le signe d'un certain malaise
01 Novembre 2005



Cet article se compose de 2 pages.
1 2
L'intégration de ces jeunes, nés dans des familles originaires du Maghreb, de Turquie ou d'Afrique noire, semble plus difficile à réaliser que celle qui a concerné les immigrés venus de Pologne, d'Italie, d'Espagne ou du Portugal avant-guerre ou même d'Asie depuis les années 1970 lesquels ont finalement réussi à se fondre progressivement au sein de la société.

Tout cela tient dans une différence de culture avec aussi le handicap pour ces jeunes, du fait de leurs origines, d'avoir eu à subir des discriminations de la part d'une population autochtone qui a longtemps pratiqué la xénophobie. Avant, celle-ci avait tendance à railler les Ritals, les Portos ou les Polaks alors que de nombreux d'organes de presse des années 1930 s'en prenaient souvent aux étrangers qui selon eux pervertissait la France. Aujourd'hui, nombre de gens ont des opinions négatives envers les Blacks ou les Beurs qui sont alors tentés par un repli identitaire en invoquant le racisme dont ils s'affirment victimes.

Le problème est que sans éducation, il n'y a pas de salut pour un immigré dont les parents ont pris le parti de venir en France pour mener une existence meilleure tout en travaillant dur pour y parvenir. Ne pas accepter le système éducatif mis en place par la République est une faute pour ces jeunes privés derechef de culture et donc livrés à eux-mêmes dans des villes dortoirs devenues des ghettos et des zones de non-droit par la force des choses.

Il est vrai qu'il est difficile d'enseigner à ces jeunes l'histoire de France et à les assimiler à des descendants de gaulois mais d'autres, bien avant eux, sont passés par là avec l'obligation d'avoir à retenir des passages de livres aux accents bien plus patriotiques que ceux d'aujourd'hui. Il est patent aussi que ces jeunes ont du mal à s'identifier aux valeurs inculquées à travers l'Europe et que leur niveau d'études dépasse rarement celui de la 5e mais sans éducation, ceux-ci se mettent en situation d'acculturés et de largués.

Le 17 novembre 2005, le Mac/Val, un musée d'Art Contemporain de banlieue a été inauguré à Vitry, une initiative lancée par le conseil général du 94 qui a estimé que l'art pouvait constituer un formidable geste de solidarité et d'équité sociale. Cette entreprise est ambitieuse et mérite vraiment d'être appuyée mais il reste à faire venir dans ce vaste espace de 13 000 m2 ces jeunes défavorisés qui sont encore à mille lieues de s'intéresser à l'art du fait que leur niveau culturel est quasiment nul sans compter que ceux qui sont d'origine musulmane sont de ce fait fermés à l'art figuratif.

Il faudra certainement du temps pour amener nombre de gens à leur faire comprendre que l'art peut être un formidable outil d'intégration mais avant de réussir ce pari, il leur sera nécessaire de parvenir à sortir de leur monde, celui des bandes et des cages d'escaliers de barres d'immeubles qui s'accompagne d'un mode de vie dominé par le repli identitaire, l'oisiveté forcée, l'envie de posséder sans même travailler et la violence qui s'est manifestée brutalement dans plusieurs cités. Il est donc urgent de les adapter, de les éduquer, de les cultiver et de les faire respecter la République pour éviter qu'ils soient définitivement rejetés.

Adrian Darmon

Page précédente 9/26
Retour Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon