ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Filtres
Année

Catégorie


Recherche
Rechercher dans la page Archives des News :
Rechercher dans le site :

Citation
Ce n'est pas un air frais qu'aime respirer un amoureux des beaux objets mais plutôt un antique air...

Actuellement
Dernieres petites annonces
15/10: UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE
UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE SUR ferse.hubside.frA très bientot sur le site!!! ...
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Archives des News

Année :
95 titres
Semaine du livre illustré à Paris
01 Mai 2004


Cet article se compose de 3 pages.
1 2 3
TAPIS-TAPISSERIES :

Raymond Legueult : « L'Atelier », tapisserie au carton tissée par Pinton à Feltin (210 x 270 cm) : 15 000 euros (Le 25 avril 2004, Fécamp Enchères) Un bon prix pour cette tapisserie créée en 1941.

ART DECO :

Jean-Michel Frank : Lampadaire vers 1935 (Hauteur 154 cm) en bronze et verre, le fût en colonne de verre de section carrée :
115 000 euros (Le 28 avril 2004, Artcurial) Le nom de Frank fait des étincelles dans les ventes aux enchères.

Jean Royère : Luminaire, variante de la « Liane » vers 1959, métal laqué noir (240 x 510 cm) : 120 000 euros (Le 28 avril 2004, Artcurial) Record mondial pour ce luminaire.

HAUTE EPOQUE :

Automate au chien couché, sculpture en bronze doré, Allemagne vers 1630 (16,5 x 17,5 x 8 cm) : 32 100 euros (Le 24 avril 2004, Poitiers) Une belle enchère pour cet automate, probablement fabriqué à Nuremberg ou à Augsbourg, qui n'était estimé au mieux qu'à 8 000 euros.

Email de Limoges polychrome attribué à Nandor Pénicaud, fin du XVIe siècle (24 x 17 cm) représentant le Portement de Croix avec Sainte Véronique dans un cadre en bois sculpté et doré du XVIe siècle : 4 400 euros (Le 30 avril 2004, Marseille, Etude de Provence) Une enchère dans la norme pour cet émail.

Ensemble d'ornements liturgiques comprenant une chasuble, deux dalmatiques, trois manipules, une bourse et un voile de calice brodés d'or sur fond de velours de soie rouge pour la chapelle royale de Versailles, fin du XVIIe siècle : 62 000 euros (Le 30 avril, Groupe Rossini) Enchère au quintuple de l'estimation pour cet ensemble acheté par un musée américain.

Saint Jean Baptiste, sculpture en bois de chêne (Hauteur 90 cm), travail rhénan de la fin du XVe siècle : 20 000 euros (Le 28 avril 2004, Groupe Kohn)

MINIATURES ET OBJETS DE VERTU :

Boîte à mouche en ors de couleur (125 grammes, longueur 5,2 cm) attribuée à Ambroise Cousinet, poinçons de Paris 1784, émaillée vert translucide sur fond guilloché, monture à décor de cordages et de fleurs, les deux faces comportant un couvercle orné d'un miroir découvrant d'une part deux compartiments, l'un à couvercle émaillé, l'autre contenant un pinceau : 25 000 euros (Le 28 avril 2004, groupe Eve) Une enchère égale à l'estimation haute pour cette boîte dont un modèle comparable se trouve au Musée du Louvre.

Jean Urbain Guérin : Miniature octogonale (7,5 x 3,6 cm) représentant un portrait d'homme en buste, montée sur une tabatière en or jaune à fond émaillé noir à frise de rinceaux et de feuillages, M.O Denis Loir, poinçons de Paris 1798-1809 : 12 000 euros (Le 28 avril 2004, Groupe Eve) Une enchère conforme à l'estimation.

Gérardus Van Spaendonck : Miniature sur ivoire (Diamètre 6,8 cm) représentant un bouquet de fleurs sur un entablement, montée sur une boîte en écaille doublée d'or : 16 000 euros (Le 28 avril 2004, Groupe Eve) Une enchère corsée pour une miniature produite par un des maîtres de la nature morte de la fin du XVIII e et du début du XIXe siècle.

Tabatière ovale, travail genevois de la fin du XVIIIe siècle en ors de couleur (164 g, longueur 3,7 cm) émaillée violet translucide sur fond guilloché, le couvercle ornée autour de diamants avec au centre une miniature ovale représentant l'offrande des vestales à la colombe entourée également de diamants : 32 000 euros (Le 28 avril 2004, Groupe Eve) Estimation basse respectée.

MEUBLES :

Commode en marqueterie Boulle d'époque Louis XIV en laiton sur fond d'écaille rouge, ornée de bronzes ciselés et dorés (85 x 135 x 68 cm) : 100 000 euros (Le 28 avril 2004, Groupe Kohn) Une enchère conforme à l'estimation. Les meubles d'époque Louis XIV ne sont pas encore au niveau des prix de ceux des grands ébénistes du XVIIIe siècle. Avis aux amateurs…

Commode en marqueterie de bois de rose dans des encadrements d'amarante à trois rangs de tiroirs, garniture de bronzes dorés et ciselés, estampillée F. Reizell, époque Transition (90 x 134 x 65 cm) : 31 000 euros (Le 24 avril 2004, Marseille Enchères) Une petite enchère pour Reizell.

Commode en placage de bois de rose marqueté de feuilles à léger ressaut central, ouvrant à trois rangs de tiroirs, dessus en marbre, estampillé Courte, ébéniste à Dijon, époque Louis XV : 15 000 euros (Le 24 avril 2004, Clermont-Ferrand, Vassy)

HORLOGERIE :

Cartel et son culot de forme violonée en placage d'écaille et de laiton, cadran sommé d'un Chinois à l'ombrelle, cadran de Gédéon Duval, Paris, époque Louis XV : 11 000 euros (Le 25 avril 2004, Granville, Robin)

ORFEVRERIE- ARGENTERIE

Paire de flambeaux de toilette en argent (530 grammes, Hauteur 15 cm), poinçons de Paris 1694, base circulaire, la bague du fût à balustre à pans et le binet à décor de godrons : 25 500 euros (Le 28 avril 2004, Groupe Kohn) Une enchère élevée qui s'explique par le fait que l'argenterie d'époque Louis XIV est rare car le roi ordonna la fonte de tonnes de pièces pour financer ses guerres.

Soupière à piédouche en vermeil (12,4 kilos, hauteur 40 cm), Maison Odiot, travail reprenant le modèle créé en 1806 pour Maximilien 1er de Bavière, sur un socle circulaire à 4 pieds à têtes de lion, les anses en forme de femmes nues ailées, le couvercle orné à la prise d'une Cérès assise : 32 000 euros (Le 28 avril 2004, Groupe Kohn) Chère la copie…

Théière en argent (758 grammes, hauteur 20 cm) par le M.O Guillaume Bert à Dunkerque en 1748, à côtes plates, le bec verseur en forme de tête de canard, anse en bois : 19 500 euros (Le 28 avril 2004, Groupe Kohn) L'argenterie du Nord de la France reste très prisée.

LIVRES ET MANUSCRITS :

Louis Aragon : « Le Con d'Irène » (Paris, P. Pia et R. Bonnel, 1928) illustré de 5 eaux-fortes érotiques d'André Masson, exemplaire unique tiré sur Chine, reliure en maroquin janséniste rose de Devauchelle : 12 500 euros (Le 28 avril 2004, Artcurial)

Blaise Cendrars : « La Prose du Transsibérien » (Paris, éditions des Hommes nouveaux, 1913) illustrée par Sonia Delaunay, exemplaire N°1 sur parchemin : 310 000 euros (Le 29 avril, Christie's) Un prix record pour cet ouvrage, près de trois fois le prix de l'édition sur japon. Il est vrai qu'il était accompagné de la pochette en chevreau peinte spécialement par Sonia Delaunay et d'une boîte à décor inspiré du simultanéisme réalisée en 1963-64 par Paul Bonet.

Samuel de Champlain (1570-1635) : " Les Voyages de la Nouvelle-France occidentale, dite Canada, faits par le Sr Champlain" (Paris, 1640, 8 figures, 2 cartes dépliantes, 2 parties reliées en un volume in-4°) 128 000 euros (Le 28 avril 2004, Cannes, Azur Enchères) Un prix record pour ce rare ouvrage qui n'avait été estimé au mieux qu'à 24 000 euros. Champlain explora la côte de la Nouvelle-Angleterre et fonda le Québec en 1608.

Paul Eluard : « A toute épreuve » (Genève, Gérald Cramer, 1958) illustré par Miro, un des 24 exemplaires hors commerce : 230 000 euros (le 29 avril 2004, Christie's Paris) 50 000 euros de mieux que l'estimation haute…

Georges Hugnet : « Le feu au cul » (Paris, l'Auteur 1943) orné d'illustrations érotiques d'Oscar Dominguez : 6 000 euros (Le 28 avril 2004, Artcurial) Une belle enchère pour cet ouvrage réalisé par Hugnet qui fut un maître du photomontage surréaliste.

Max Jacob : « Le Cornet à dés » (1917, relié en 1935 par Paul Bonet en maroquin mosaïqué, illustré par Picasso, un des 14 exemplaires sur japon avec frontispice à l'eau-forte de Picasso, « L'Arlequin cubiste » : 250 000 euros (Le 29 avril 2004, Christie's Paris) Un record mondial pour cet ouvrage.

Alfred Jarry : « Ubu Roi », un des 15 exemplaires sur hollande de l'édition originale (Paris, Mercure de France, 1896) avec envoi autographe de l'auteur au poète Laurent Tailhade, reliure en maroquin mosaïqué de Paul Bonet contenant le bois original de Jarry du « Véritable portrait de Monsieur Ubu » et un tirage sur papier pelure gris ainsi qu'une peinture à l'huile par Jarry représentant Ubu : 180 000 euros (Le 29 avril 2004, Christie's Paris) Une enchère assez ubuesque.

Man Ray : « Mr and Mrs Woodman » (La Haye, Edition Uniud, 1970), première édition de l'œuvre graphique de 1947 composée de 26 photographies originales représentant des jeux érotiques de mannequins articulés et une gravure originale sur fond crème, reliure d'édition en maroquin rouge : 12 000 euros (Le 28 avril 2004, Artcurial) Estimation doublée pour cet ouvrage.
« Facile » (Paris, Editions GLM, 1935) comprenant 6 photos originales et une série de correspondances, reliure de 1964 en bradel, maroquin et plexiglas signée de Mercher : 180 000 euros (Le 29 avril 2004, Christie's Paris)

Jacques Vaché : 66 pages de lettres autographes adressées à André Breton, Théodore Frankel et Louis Aragon accompagnées de « Blanche acétylène », un poème autographe du « Sanglant Symbole », nouvelle signé de Vaché, de trois photos montrant Vaché ainsi que de deux lettres de Breton et l'exemplaire de Georges Hugnet de l'ouvrage dans son édition de 1949 : 260 000 euros (Le 29 avril 2004, Christie's Paris)

CERAMIQUE-PORCELAINE :

Taxile Doat : Vase gourde à anses en porcelaine dure à corps rond et plat à surface galbée (Hauteur 27 cm) en émail à coulées rouge lie de vin, tacheté vert clair sur fond blanc, monture en bronze à motifs de feuilles de liseron : 11 800 euros (Le 30 avril 2004, Drouot-Estimations) Estimation multipliée par dix pour cette pièce. Un vase coloquinte à anses et goulot penché en émail à coulées marron clair sur fond beige (Hauteur 24 cm) a atteint 9 500 euros lors de la même vente.

VERRERIE :

Coupe Haute Jambe, façon de Venise de la fin du XVIe siècle (Hauteur 16 cm) : 3 500 euros (Le26 avril 2004, Toulouse, Chassaing)

Emile Gallé : Bouteille ronde à corps plat et col ouvert découpé en arc de cercle (Hauteur 46 cm) en verre multicouche bleu violacé sur fond blanc orangé à décor gravé en camée à l'acide d'un paysage forestier vosgien :
16 500 euros (Le 30 avril 2004, Drouot-Estimations)

NUMISMATIQUE :

Pièce en or de 5 francs, Napoléon 1er, 1807 Paris : 24 000 euros (Le 1er mai 2004, Marseille Enchères)

Pièce en or 5 francs, Louis-Philippe frappée à Paris en 1830 : 15 600 euros (Le 1er mai 2004, Marseille Enchères)

Pièce en or 5 francs, IIe République frappée en 1848 : 24 000 euros (Le 1er mai 2004, Marseille Enchères)

Pièce en or de 5 francs à l'effigie de Louis Napoléon Bonaparte, IIe République frappée à Paris en 1852 : 17 500 euros (Le 1er mai 2004, Marseille Enchères)

Pièce en or de 50 francs, 1889, Paris : 15 500 euros (Le 1er mai 2004, Marseille Enchères)

Pièce islamique en or, dynastie des Umayyades, un dinar : 24 000 euros (Le 1er mai 2004, Marseille Enchères)

Page précédente 18/95
Retour Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon