ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Filtres
Année

Catégorie


Recherche
Rechercher dans la page Archives des News :
Rechercher dans le site :

Citation
Le cri de la mouette n'a rien de très chouette

Actuellement
Dernieres petites annonces
15/10: UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE
UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE SUR ferse.hubside.frA très bientot sur le site!!! ...
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Archives des News

Année :
146 titres
Une baigneuse de Renoir au prix bien trempé
01 Juillet 2003



Cet article se compose de 3 pages.
1 2 3
Chez Christie's une sculpture en marbre d'Alfred Boucher (1850-1934) titrée « Volubilis » vers 1900 (51 x 39 cm) a été vendue pour 75 000 euros et un groupe en terre cuite d'Albert Carrier-Belleuse représentant un titan soutenant une jarre encadré de deux nymphes a atteint 38 000 euros.

Une commode à vantaux en acajou (largeur 146,5 cm) réalisée par Gervais Durand vers 1880 d'après un modèle de Weisweiler à colonnes cannelées, détachées, ornée d'une riche et fine ornementation de bronzes dorés avec trois tiroirs à la ceinture recouverte de trois portes habillées chacune d'un panneau en acajou flammé a été adjugée pour 62 000 euros.

Le 17 juin à l'Hôtel d'Evreux, une coiffeuse en placage de sycomore et lame de m étal polie vers 1932 (110 x 112,5 x 54 cm) par Robert Mallet-Stevens a été vendue pour 330 000 euros par le groupe Camard et une travailleuse en sycomore et métal, estimée au mieux 60 000 euros, a culminé à 220 000 euros.

Un secrétaire et un semainier « Francell » par Jacques-Emile Ruhlmann présenté au Salon des artistes décorateurs de 1930 en placage de bois de violette (Hauteur 110,7, largeur 40 cm, profondeur 33 cm) ont été vendus pour 305 000 euros et une paire de fauteuils à dossier bas à assise profonde et à 4 pieds formés par des réceptions d'angles débordantes et arrondies en chêne massif sablé a atteint 60 000 euros, au quadruple de son estimation.

Une table et six chaises du même créateur en placage de zingana, la table au piétement à claire-voie reposant sur une base plaquée de feuilles d'aluminium ont été vendus pour 130 000 euros alors qu'une paire de chenets formés à l'avant de deux épais disques imbriqués à angle droit a atteint 90 000 euros sur une estimation haute de 45 000 euros. Un porte-plante modèle PF de Pierre Chareau a été vendu pour 16 000 euros et un lutrin en aluminium de l'architecte Eckart Muthésius a quadruplé son estimation pour culminer à 44 000 euros.

Le 18 juin, le groupe Gros & Delettrez a vendu pour 68 000 euros une aquarelle de Raoul Dufy datée de 1940 et titrée « Les Filets sur le vieux port de Cannes » (50 x 66 cm) tandis qu'une huile sur panneau d'Eugène Boudin titrée « Dieppe, place nationale un jour de marché » vers 1896 (45 x 55 cm) a atteint 65 000 euros. Une huile sur panneau de Jan van Goyen titrée « Bateaux aux abords d'une côte » (42,5 x 67 cm) a été cédée pour 30 000 euros et un lavis d'encre et rehauts de gouache de Kees Van Dongen titrée « Arabesques » (64 x 48,5 cm) a été adjugée pour 36 500 euros, au quadruple de son estimation.

Le groupe Pierre Bergé a cédé pour 38 000 euros une huile sur toile de Charles Lapicque titrée « Les Régates » (73 x 100 cm) et une huile sur toile de Roger Bezombes titrée « Hommage à Gauguin » (205,5 x 144,5 cm) a atteint 30 000 euros. Une huile sur toile de Gérard Garouste de 1989 titrée « le Gohelet-Salomon » (200 x 180 cm) a été vendue pour 27 000 euros.

Le groupe PIASA a recueilli une enchère de 23 500 euros pour une huile sur toile de Sir George Hayter représentant le portrait de la comtesse Arthur de la Bourdonnaye (198 x 163 cm).

Le groupe Tajan a vendu pour 22 000 euros pour un portrait de l'archevêque de Mexico, don Manuel Rubio y Salinas par Pedro Lopez Calderon datée de 1754 (183 x 126 cm). Une huile sur toile de Charles Brocas (1774-1835) titrée « Un trait d'humanité du prince de Neufchâtel » (74 x 86 cm) a atteint 14 500 euros.

Le groupe Charbonneaux a obtenu 12 000 euros pour une huile sur toile de Jan Lebenstein titrée
« Figure-Masque » (180 x 67 cm) datant de 1958.

Le groupe Renaud a vendu pour 22 000 euros un pistolet à rouet vers 1620-1650 avec une crosse en bois fruitier incrusté d'ivoire et d'os gravés et colorés représentant des masques, des feuilles d'acanthe et des feuillages. Un sabre de garde du corps du roi (1775-1791), la lame droite à dos rond gravée, dorée et bleuie au tiers, l'autre face à décor d'un soleil et d'une nimbe rayonnants aux armes de France a atteint 19 700 euros sur une estimation de 5 000 euros.

Le groupe Ferri a obtenu 37 000 euros pour un roman libertin d'un auteur anonyme attribué aujourd'hui à Gervaise de La Touche titré « Histoire de Dom B… portier des Chartreux, écrite par lui-même » (Francfort, Trotener 1748) qui n'avait été estimé au mieux qu'à 4 000 euros.

Chez Christie's, une bouteille de Lafite-Rothschild de 1789, rebouchée en 19983, a atteint 19 000 euros

Page précédente 14/146
Retour Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon