ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Filtres
Année

Catégorie


Recherche
Rechercher dans la page Archives des News :
Rechercher dans le site :

Citation
La connerie est sans limite contrairement à l'intelligence...

Actuellement
Dernieres petites annonces
15/10: UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE
UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE SUR ferse.hubside.frA très bientot sur le site!!! ...
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Archives des News

Catégorie :
9 titres
Ingres au top à Paris
01 Novembre 2003



Cet article se compose de 2 pages.
1 2
Les ventes organisées à Paris entre le 4 et le 7 novembre 2003 ont été émaillées de quelques bonnes enchères comme celle de
300 000 euros obtenue le 6 novembre à l'Espace Tajan pour un dessin de Jean-Auguste-Dominique Ingres représentant le portrait de Napoléon empereur sur son trône », lavis en deux tons de gris et de brun daté de 1806 (29,3 x 18,8 cm).

Le 4 novembre, le groupe Blanchet a obtenu 19 000 euros pour une hacha maya du Guatemala datant de 400 à 900 en pierre dure d'origine volcanique (hauteur 23 cm) représentant une tête d'hippocampe stylisée, percée en partie haute d'un trou biconique. Un masque de danse baoulé-gouro en bois dur à patine d'usage (hauteur 26 cm) de la fin du XIXe siècle, le visage en amande avec les yeux presque clos avec des scarifications et une haute coiffure travaillée a atteint 18 000 euros.

Le groupe Pierre Bergé a vendu pour 130 000 euros le « Liber Chronicorum » (Nuremberg, Anton Koberger), incunable de 1493 et pour 20 000 euros l'édition originale des mémoires de Restif de La Bretonne intitulées « Monsieur Nicolas » (1794-1797) en 12 tomes de huit volumes reliés vers 1840 en demi-veau vert alors que l'édition originale de l'un des 75 exemplaires sur vélin fort de « Madame Bovary » (Paris, Michel Lévy Frères 1857) a atteint 17 100 euros.

Le 5 novembre, un dessin à l'encre de chine de Georges-Lucien Guyot représentant un ours brun (47 x 64,5 cm) a été vendu pour
9 500 euros par le groupe Massol. Par le même artiste, un lion assis (24 x 31,5 cm) a atteint 8 500 euros. Par Eugène Galien-Laloue une cour de ferme (47 x 55 cm) a été cédée pour 9 500 euros.

Le groupe Tajan a obtenu une enchère de 21 000 euros pour un guéridon « Libellule » tripode en noyer mouluré et sculpté par Emile Gallé (diamètre 61 cm) alors qu'un bronze à patine brune de Sarah Bernardt titré « Auto-portrait à la chauve souris » (hauteur 20 cm), fonte Thiébaut Frères à Paris a culminé à 16 000 euros. Un vase balustre en faïence (hauteur 57 cm) par Théodore Deck à décor de fleurs et de papillons aux émaux cloisonnés polychromes a été acquis pour 11 000 euros.

L'étude Beaussant a vendu pour 12 200 euros (sur une estimation haute de 3 000 euros) un dessin à la plume et encre brune de l'école française de la première moitié du XVIIe siècle représentant un moine capucin (19,5 x 13,7 cm) qui pourrait être de Jacques Callot. Attribué à Jean-Baptiste Bosschaert (1667-1746), un bouquet de fleurs et putti (90 x 69 cm) a atteint 12 000 euros et une huile sur panneau de Thomas Wyck (1616-1677) titrée « Paysage animé » (55 x 70 cm) a été cédée pour 11 000 euros.

Chez Christie's, un bassin en faïence de Marseille (Saint-Jean-du-Désert) ou de Moustiers (Clérissy) à décor en camaïeu bleu du début du XVIIIe siècle (largeur 60 cm) a été adjugé pour 32 000 euros. Une paire de glacières et leur couvercle de la manufacture Robert (Hauteur 31 cm), la panse renflée, flanquée de deux anses naturalistes en camaïeu rose ornée de personnages dans des paysages, la poignée du couvercle en forme de crosse feuillagée a été cédée pour 22 000 euros tandis qu'une saupoudreuse en faïence de Moustiers de la fabrique d'Olérys à décor manganèse de grotesques et de personnages, d'oiseaux fantastiques et de rochers fleuris a été vendue pour 8 500 euros sur une estimation de 1 800 euros.

Une tapisserie de Bruxelles du XVIIIe siècle (307 x 415 cm) représentant une fête villageoise dans le goût de David Téniers, la bordure imitant un cadre en bois doré a été vendue pour 42 000 euros tout comme une suite de trois tapisseries d'Aubusson en laine et soie (234 x 488 cm, 295 x 190 cm et 240 x 194 cm) présentant dans des alentours à fonds de croisillons ornés de guirlandes de fleurs nouées et de trophées des médaillons à sujets des fables de La Fontaine d'après Oudry.

Le 6 novembre, le groupe PIASA a adjugé pour 95 000 euros, 30 000 de plus que son estimation haute, une eau-forte et vernis mou, épreuve sur Vergé blanc de « L'Essayage » par Mary Cassatt alors que de la même artiste « Mother's Kiss » (Baiser maternel) a l'eau-forte et au vernis mou, a atteint 45 000 euros. De Toulouse-Lautrec, une lithographie des « Ambassadeurs » de 1894 a été vendue pour 25 000 euros et une épreuve sur japon ancien, deuxième état, du « Jockey se rendant au poteau » (1899) a été cédée pour 25 000 euros. « Saint-Tropez le port », une lithographie en couleurs de 1897 par Paul Signac a été vendue pour 16 200 euros et une lithographie en couleurs de Vuillard, « La Cuisinière » a été acquise pour 16 000 euros. « Petites scènes familiales », une lithographie de Pierre Bonnard de 1893 a atteint 16 500 euros.

Le groupe Massol a vendu pour 8 500 euros une huile sur panneau de Jules-Alexis Muenier datée de 1884 représentant le portrait du peintre Carl von Stetten (10 x 9 cm).

Le groupe Le Mouel a obtenu une enchère de 9 800 euros pour « Le Photojournaliste Dennis Stock », un retirage argentique d'Andreas Feininger de 1988 d'après un cliché pris en 1951.

A l'Espace Tajan, une aquarelle sur traits de crayon noire de Pierre Auguste Renoir titrée "Etudes de pêches avec la palette de l'aquarelle sur la droite au recto et une esquisse de paysage " (16 x 30 cm) au verso a été adjugée pour 38 000 euros. Une aquarelle et huile diluée sur papier par Kees Van Dongen titrée « Bicyclette sous la pluie » (23,2 x 15,2 cm) a été cédée au triple de son estimation à 35 000 euros. Un dessin de Paul Gauguin titré « Bretonne de profil » a été vendu pour 25 000 euros et un lavis brun rehaussé de gouache blanche sur trait de crayon noir d'Edouard Manet titré « Etude de femme agenouillée » (47 x 29,7 cm) a atteint 20 000 euros.

Au chapitre des maîtres anciens, un dessin aux trois crayons et au pastel sur papier beige de François Boucher titré « Jeune homme chatouillant avec un fétu de paille une jeune fille assoupie » (30 x 22,8 cm) a été vendu pour 31 000 euros tandis qu'une plume et encre brune du Guerchin titrée « Sibylle assise lisant son livre, vue de trois-quarts » a été cédée pour 25 000 euros. Une étude d'oriental debout (20,9 x 14 cm) par Giovanni Battista Tiepolo a été vendue pour 17 000 euros et un lavis brun et gris sur traits de crayon noir par Jean-Honoré Fragonard titré « Promenade dans un parc italien décoré de statues » (17,3 x 23,3 cm) a atteint 16 000 euros.

artcult@wanadoo.fr

Page précédente
Retour Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon